Négociation d'une rupture conventionnelle à l'initiative de l'employeur

Bonjour,

Embauché par la cibetanche entreprise depuis octobre 2019 en tant que chef de chantier suite à une approche lorsque j'étais déjà embauche dans entreprise concurrente ! Avec un salaire honorable de 2400€ brut

Je suis en chômage partiel depuis le 16 mars 20.... N'ayant pas repris mes chantier sur de ma hiérarchie à ce jour le mercredi 13 mai....!
Le lundi 11 mai après un appel téléphonique mon directeur d'agence m'a demandé de me présenter au siège qui ce trouve à bar sur Aube, d'où mon déplacement vers lui 1h après l'échange,!
Sans y aller par 4 chemin mon employeur m'a fait part d'une volonté amère de se séparer après une réflexion de un mois ,en me proposant une rupture conventionnelle avec une prime de 1000€ soit le double de ce que je pouvais percevoir....et ainsi en me laissant jusqu'à fin juin pour quitter mes fonctions et m'inscrire au chômage tout de suite derrière en refermant la porte de son bureau ! Bien entendu après plusieurs réflexions...je suis contre sa volonté ( il m'a fait savoir que cette rupture conventionnelle était la plus simple pour nous 2) pour éviter toutes paperasses et licenciement économique...
1000€ de prime en dédommagement n'est pas suffisant pour vivre d'un chômage avec une petite fille de 19 mois et une maman qui ne travaille pas..!il est au courant que je refuse cette rupture mais je ne sais pas sur quel pied danser..

Avez vous quelques conseils à m'offrir..
Cordialement
Question posée le 13 mai 2020
1 réponse
Maître Johanna Bouhassira

Réponse de Maître Johanna Bouhassira

Avocat à Paris

Monsieur,
Selon les dispositions du Code du Travail (article L1232-1 ), un salarié ne peut être licencié aléatoirement.
Ainsi tout licenciement doit être motivé par une cause réelle et sérieuse.
À défaut de cause réelle et sérieuse, le licenciement est considéré comme injustifié.
Le salarié peut contester le caractère du licenciement devant une juridiction en vue d'obtenir sa réintégration au sein de l'entreprise ou une indemnité de licenciement pour procédure abusive.
De plus, la procédure de licenciement requiert un formalisme particulier pouvant être sanctionné.
Je suis à votre disposition pour en discuter plus largement si vous le souhaitez.
Cordialement.
Me BOUHASSIRA
jbouhassira.avocat@gmail.com
0614373111

Réponse du 13 mai 2020