Vous souhaitez que votre expérience professionnelle et extra-professionnelle soit reconnue dans un document officiel pour pouvoir évoluer ? La Validation des acquis de l'expérience (VAE) peut vous permettre de faire certifier cette expérience par un diplôme, un titre professionnel ou une certification.

Qu’est-ce qu’une VAE ? Comment obtenir une VAE ? Quels financements pour une VAE ? On vous dit tout ce qu’il faut savoir !

Sommaire

  1. Qu’est-ce que la validation des acquis de l’expérience (VAE) ?
  2. Qui peut bénéficier d’une VAE ?
  3. Quelles sont les démarches pour faire une VAE ?
  4. Est-il possible d'obtenir un financement pour la VAE ?

Validation des acquis de l'expérience (VAE)

Qu’est-ce que la validation des acquis de l’expérience (VAE) ?

 

Le VAE permet de faire valider son expérience acquise dans le cadre d’une activité professionnelle et/ou extra-professionnelle en obtenant une certification professionnelle.

Cette certification peut être un diplôme ou un titre à finalité professionnelle ou un certificat de qualification professionnelle, elle doit être inscrite au Répertoire national des certifications professionnelles.

Cette certification constitue la preuve de l’apprentissage d’un savoir faire particulier à l’occasion de votre expérience professionnelle. Ainsi, le VAE permet de faire valider des savoirs acquis en dehors d’études académiques et de valoriser l’expérience professionnelle.

À noter : un salarié peut faire une VAE dans le cadre d'un congé de reclassement, et une telle mesure peut être prévue dans un plan de sauvergarde de l'emploi (PSE).

Qui peut bénéficier d’une VAE ?

 

Toute personne, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, qui justifie d’au moins 1 an d’expérience en rapport direct avec la certification visée peut prétendre à la validation des acquis de l’expérience (VAE).

Il faut, pendant au moins 1 an, de manière continue ou non :

  • avoir exercé une activité professionnelle salariée ou non,
  • avoir fait du bénévolat ou du volontariat,
  • avoir été inscrit sur la liste des sportifs de haut niveau,
  • s’être vu confier des responsabilités syndicales,
  • avoir exercé un mandat électoral local ou une fonction élective locale,
  • avoir participé à des activités d'économie solidaire, si vous êtes accueilli et accompagné par un organisme assurant l'accueil et l'hébergement de personnes en difficultés.

Quelles sont les démarches pour faire une VAE ?

 

Il faut suivre une procédure en 4 temps pour faire une VAE :

  • 1/ Vous devez faire le point : quelle est votre situation actuelle ? Quelles sont vos motivations ? Quel est votre projet professionnel ?
  • 2/ Vous devez choisir le diplôme, titre ou certificat à valider : le salarié doit se positionner et choisir parmi les plus de 15 000 certifications possibles celle qui est le plus en accord avec son parcours et son projet professionnel.
  • 3/ Monter le dossier de recevabilité : vous devez déposer un livret de recevabilité à l'organisme qui délivre la certification. Vous devez détailler votre expérience professionnelle dans le dossier, les compétences acquises et y joindre l’ensemble des documents justifiant le niveau d’expérience exigé pour la validation des acquis (bulletins de salaire, attestations d'employeur ou de formations, diplômes, etc.).

Bon à savoir : il est possible de bénéficier d’un accompagnement gratuit par des conseillers issus des points relais conseil (PRC) mis en place par l’État pour constituer le dossier de recevabilité.

  • 4/ Validation par le jury : le salarié se présente devant un jury composé d’au moins 25% de professionnels. La soutenance orale est une étape décisive. La certification est délivrée après validation du jury des compétences et connaissances acquises dans le cadre de son expérience professionnelle et/ou extra-professionnelle.

À noter : il n’est possible de faire qu’une seule demande pour un même diplôme, titre ou certificat et au maximum 3 demandes toutes certifications confondues.

Est-il possible d'obtenir un financement pour la VAE ?

 

Combien coûte la VAE ? Pour obtenir une VAE, vous allez devoir débourser des sommes non négligeables (frais d’inscription, frais d’accompagnement, frais de validation…)  à moins d’obtenir un financement.

Vous avez plusieurs possibilités de financement en fonction de votre situation :

  • La VAE peut être financée dans le cadre du plan de développement des compétences de l'entreprise si la démarche est initiée par l’employeur ou s’il donne son accord.
  • Elle peut être financée dans le cadre du compte personnel de formation ou d’un congé individuel de formation.
  • Le Fongecif ou OPCA peut vous apporter un financement si vous êtes bénéficiaire d’un contrat aidé.
  • Elle pourra être financée par Pôle emploi si vous êtes demandeur d’emploi (ou par la région).
  • Les travailleurs en situation de handicap pourront s'adresser à l’Agefiph.
  • Il existe peu de possibilités de financement si êtes travailleur indépendant. Il est toutefois possible de s’adresser à le FIFPL pour les professions libérales, l’AGEFICE pour les gérants d’entreprise, le FAFCEA pour les artisans...

 

Avostart a été créée pour permettre à tous d’avoir accès au droit via une information juridique sérieuse et de qualité. C’est pourquoi notre contenu est rédigé par des experts dotés d’une formation juridique.

Fiche pratique rédigée par Marie Serre | Marie est diplômée d'un Master 2 en Droit privé général à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.