Cette image représente un avion Volotea qui a été surbooké et qui n'a donc pas pu emmener tous les passagers.

Surbooking Volotea : comment vous faire indemniser ?

Temps de lecture : 6 min
Par Barbara Göller — Mise à jour le 05/05/2020
🚨 En cas de surbooking Volotea, n’oubliez pas de :

– demander à Volotea une preuve écrite que celle-ci a changé votre réservation en précisant la raison du changement ;
– rassembler tous les documents utiles qui permettent de prouver qu’il s’agit bien d’un surbooking (une photo, un ticket, etc.);
– demander à Volotea (selon le délai d’attente) la prise en charge de vos repas, rafraîchissements, appels téléphonique, hébergement, etc.
🔎 Aperçu de vos droits en cas de surbooking Volotea :

– selon la distance du trajet, vous pouvez prétendre à une indemnisation allant jusqu’à 600 € par personne et ce quelque soit le prix de votre billet d’avion ;
– vous pouvez également obtenir soit le remboursement de votre billet d’avion soit opter pour un vol alternatif.

L’ESSENTIEL

  • Si Volotea vous interdit l’embarquement à bord de l’avion pour lequel vous avez réservé une place, vous avez le choix entre deux possibilités.
  • D’une part, Volotea doit vous proposer un autre vol vers votre destination. Cet autre vol doit être pris en charge par Volotea et ne doit pas vous engendrer de frais supplémentaires.
  • D’autre part, si vous ne souhaitez plus voyager, vous avez la possibilité de demander à Volotea de vous rembourser le billet. Ce remboursement doit avoir lieu sous 7 jours.
  • En plus du réacheminement ou du remboursement, vous pouvez demander une indemnisation supplémentaire allant jusqu’à 600 €. Le montant de cette indemnisation varie en fonction de la distance de votre vol.

Vous avez réservé un vol Volotea, mais l’embarquement vous a été refusé en raison d’un surbooking ? Dans ce cas, vous pouvez d’obtenir un remboursement, un réacheminement ou une indemnisation. Vous souhaitez savoir quand est-ce que vous pouvez bénéficier de ces droits ? Et comment faire votre réclamation ? On vous explique.

Le surbooking des avions Volotea

💡 Il arrive régulièrement que Volotea vende plus de billets qu’elle ne peut proposer de places à bord de l’avion. On parle alors de surbooking ou de surréservation d’avion.

Cette pratique a pour but d’assurer que toutes les places soient occupé à chaque voyage malgré d’éventuels désistements de certains voyageurs.

Dans ce cadre, lorsque Volotea s’aperçoit qu’elle a vendu plus de billets qu’elle ne peut proposer de places, elle s’adressera tout d’abord à tout les voyageurs afin de trouver des volontaires. Elle propose à ces volontaires de libérer leur place en échange d’une indemnisation.

Attention ⚠️: cette indemnisation qui vous est proposé par Volotea sur la base du volontariat n’est pas toujours équivalente à l’indemnisation que vous pourrez obtenir si Volotea est contraint de vous refuser l’embarquement.

Si Volotea ne trouve pas de volontaires prêt à se désister, elle sera dans l’obligation de refuser l’embarquement à certaines personnes, ayant pourtant réservé une place à bord du vol en question.

⚖️ Il s’agit-là d’une pratique tout à fait légale. Les compagnies aériennes ont le droit d’agir de cette façon. Néanmoins, elle sont dans l’obligation de vous indemniser.

Comment obtenir le remboursement d’un vol Volotea surbooké ?

❌ Lorsque Volotea vous refuse l’embarquement suite à un surbooking du vol, vous avez le choix entre deux possibilités :

  • d’une part, vous pouvez attendre le prochain vol Volotea, que vous pourrez emprunter sans surcoût ;
  • d’autre part, vous pouvez demander à Volotea de vous rembourser l’intégralité du prix de votre billet. Ce remboursement doit avoir lieu dans les 7 jours qui suivent votre réclamation.

A noter 📝: pendant la période d’attente que le surbooking engendre pour vous, la compagnie aérienne doit vous prendre en charge.

Autrement dit, Volotea devra vous fournir des rafraîchissements et vos repas. Elle devra également vous proposer de passer deux appels courts ou d’envoyer deux e-mails.

🛏️ Si vous devez patienter jusqu’au lendemain, Volotea devra prendre en charge vos frais d’hébergement et de transport entre l’hôtel et l’aéroport.

Pour cela, pensez à bien garder toutes vos factures ! Elles pourront vous servir de preuves lorsque vous demandez à Volotea le remboursement de vos dépenses imprévues, engendrées par le surbooking.

💰 En plus du réacheminement ou du remboursement, vous avez le droit d’obtenir une indemnisation supplémentaire. Le montant de cette indemnisation dépend, comme dans le cas d’une annulation de vol par la compagnie aérienne, de la distance parcourue avec ce vol. Ainsi, vous serez en droit de réclamer auprès de Volotea :

  • 250 € pour les vols de moins de 1 500 km ;
  • 400 € pour les vols de 1 500 km à 3 500 km ;
  • 400 € pour les vols de plus de 1 500 km à l’intérieur de l’Union européenne ;
  • 600 € pour les vols de plus de 3 500 km entre un aéroport situé dans l’Union européenne et un aéroport situé à l’extérieur de l’Union européenne.

De plus, si vous avez conclu une assurance annulation vol, il se peut que vous puissiez bénéficier d’une indemnisation plus avantageuse. Contactez votre assurance pour en savoir plus !

Comment faire une réclamation après un vol Volotea surbooké ?

📝 Pour obtenir un dédommagement (indemnisation ou remboursement) de la part de Volotea, vous devez faire une réclamation. Effectivement, les remboursements ou indemnisations ne sont pas automatiques et vous devez impérativement en faire la demande.

A noter : vous disposez de 5 ans pour faire votre réclamation.

Pour faire une réclamation, vous devez :

  • joindre des copies de vos documents de voyage (confirmation de réservation, billet électronique, carte d’embarquement, etc.), qui pourront prouver que vous étiez à l’enregistrement à l’heure pour votre vol ;
  • essayer d’obtenir de Volotea une confirmation écrite de la raison du retard, ce qui vous permettra de prouver que vous avez été victime de surbooking ;
  • indiquer tous les détails de votre vol (numéro de vol, aéroports de départ et d’arrivée, itinéraire prévu).

Cette réclamation devra ensuite être transmise à Volotea par différents moyens :

  • par courrier, à l’adresse : Travessera de Gracia 56, 4ª. 08006, Barcelona, Espagne ;
  • via le formulaire sur le site Volotea.
Formulaire de réclamation Volotea

Vous pouvez également contacter le service client Volotea par téléphone au + 33 (0)8 99 23 20 50.

Bon à savoir 💡: vous devez adresser votre demande d’indemnisation directement à la compagnie aérienne et ce même si vous avez réservé un voyage à forfait par l’intermédiaire d’une agence de voyage.

De plus, si la compagnie aérienne refuse de vous indemniser ou si vous trouvez que cette indemnisation n’est pas suffisante, vous pouvez faire un recours auprès de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC).

Comment éviter le surbooking Volotea ?

🔦 Certaines astuces vous permettent de maximiser vos chances d’embarquement à bord des avion Volotea :

  • arriver en avance : l’embarquement sera refusé aux passagers qui arrivent en dernier ;
  • éviter les vols réguliers ou de ligne : les vols nolisés ne font pas l’objet d’un surbooking ;
  • réserver votre siège : Volotea vous permet de réserver votre siège avant votre arrivée à l’aéroport ;
  • éviter les périodes de pointe : à certaines périodes de l’année, il y a plus de voyageurs et donc plus de chances d’être victime de surbooking ;
  • éviter les derniers voyages de la journée : en cas de surbooking, Volotea ne pourra plus vous réorienter vers un autre vol le même jour ;
  • prendre un billet en première classe ou en classe affaires : les surbookings sont plus rares en première classe.

Vous souhaitez connaître vos droits ?

Réactif et efficace

Réponse garantie de la part d'un avocat expert pour votre situation en moins de 24h

Plus de 50 000 utilisateurs nous font confiance

Bénéficiez de l'aide d'un réseau d'avocats et d'experts de qualité pour trouver la meilleure solution.

Connaître mes droits