Le Pacte civil de solidarité (Pacs) est une alternative plus protective au concubinage, et une forme d'union moins rigide que le mariage. Les démarches sont notamment plus faciles pour rompre un Pacs que pour procéder à un divorce. Le Pacs peut également être dissous si les partenaires décident de se marier, ou lorsque l'un d'eux décède.

Dans quels cas peut-on être amené à mettre fin à un Pacs ? Comment cela fonctionne-t-il ? Quelles sont les démarches à accomplir ? Nous vous expliquons tout sur la dissolution du Pacs.



Sommaire

  1. La dissolution du Pacs en cas de rupture
  2. La dissolution du Pacs en cas de mariage
  3. La dissolution du Pacs en cas de décès 


Dissolution du Pacs

La dissolution du Pacs en cas de rupture


Lorsque les partenaires pacsés souhaitent se séparer, il est possible de dissoudre le Pacs. Ce peut être fait, soit à la demande des deux partenaires, soit à la demande d'un seul d'entre eux. 

La démarche à accomplir va se faire soit à la mairie, soit devant le notaire, soit au consulat ou à l'ambassade de France en fonction de là où les partenaires ont fait l'enregistrement de la convention de Pacs.

Lorsque la demande est formulée par les deux partenaires, il faut procéder comme suit :

Lorsque la demande n'est formulée que par un des deux partenaires, il lui suffit de la signifier par huissier de justice à l'autre partenaire. La mairie, le notaire, le consulat ou encore l'ambassade procédera ensuite à l'enregistrement de la demande, et en informera les partenaires. Comme pour la demande formulée par les deux partenaires, la dissolution du Pacs vaut dès son enregistrement.

Attention : si l'on a conclu un Pacs avant le 1er novembre 2017 et qu'on souhaite ensuite le dissoudre, il faudra prendre contact avec les services d'état civil de la commune du tribunal d'instance ayant enregistré le Pacs.

Vous n’êtes pas sûr(e) d'avoir bien compris la procédure ? Vous souhaitez avoir plus d’informations ? Nous vous mettons en relation avec des avocats spécialisés par téléphone.

La dissolution du Pacs en cas de mariage

Il est également possible pour les partenaires pacsés de décider de se marier. Dans ce cas, il faudra mettre fin au Pacs avant d'entamer les démarches requises pour le mariage.

Afin de faire annuler son Pacs pour ensuite se marier, il faut procéder d'une manière similaire à une dissolution du Pacs pour rupture. Les partenaires font part de leur volonté de se marier à l'officier d'état civil de la mairie, au notaire, au consulat ou à l'ambassade où le Pacs a d'abord été enregistré.

L'autorité compétente va ensuite effectuer les formalités de publicité requises, en demandant aux services d'état civil d'apposer la mention de la dissolution du Pacs sur l'acte de naissance de chacun des partenaires.

Puis, l'officier d'état civil va informer les partenaires pacsés de la dissolution de leur Pacs. Ils peuvent alors se marier !

A noter : faites le point sur les effets du mariage.

La dissolution du Pacs en cas de décès

 

Le Pacs peut également être dissous en cas de décès de l'un des partenaires. Dans ce cas, il va prendre fin au moment du décès. A nouveau, l'officier d'état civil va enregistrer la dissolution du Pacs, et en apposer la mention sur l'acte de naissance de chacun des partenaires. Une fois que cela est fait, le partenaire survivant sera informé de l'enregistrement de la dissolution du Pacs.

Bon à savoir : en cas de décès de votre conjoint, nous vous aidons à comprendre les démarches en cas de décès, notamment pour la déclaration de décès.

Vous connaissez maintenant les modes de dissolution du Pacs !

Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez-pas à poser une question en ligne gratuitement ou à demander de l'aide à un avocat.

Avostart a été créée pour permettre à tous d’avoir accès au droit via une information juridique sérieuse et de qualité. C’est pourquoi notre contenu est rédigé par des experts dotés d’une formation juridique.

Fiche pratique rédigée par Lou Blouin I Lou est diplômée d'une double maîtrise en droits français et anglais de King’s College London et de l’Université Paris 1 (Panthéon-Sorbonne).