L'image représente une personne victime d'une arnaque ivoirienne.

Arnaque de Côte d’Ivoire : de quoi s’agit-il ?

Temps de lecture : 6 min
Par Barbara Göller — Mise à jour le 17/06/2020

L’ESSENTIEL

  • On appelle arnaque de Côte d’Ivoire ou arnaque à l’ivoirienne une arnaque sur internet, dans laquelle une personne se fait passer pour une autre.
  • Cette personne peut alors utiliser une relation de confiance, par différentes stratégies, pour vous soutirer de l’argent.
  • Dans d’autres cas, les informations ou photos récoltées lors d’échanges réguliers seront utilisés contre vous lors d’un chantage.
  • Dans ces différentes hypothèses, vous pouvez vous adresser à la gendarmerie ou à un commissariat de police pour porter plainte.
  • Une plainte est possible même lorsque vous ignorez l’identité de l’escroc. Elle peut vous permettre de récupérer les sommes que vous avez versé à l’escroc.
  • Par ailleurs, si vous vous apercevez que vos photos sont utilisées par un faux compte, vous pouvez porter plainte pour usurpation d’identité.

De fausses adresses mails, faux comptes sur les réseaux sociaux ou sur les sites de rencontres ou autres usurpations d’identités sont régulièrement utilisés pour l’arnaque à l’ivoirienne. Vous avez été victime de cette pratique ? Pas d’inquiétude : il s’agit d’une infraction pénale qui peut être sanctionnée ! Mais de quoi s’agit-il réellement ? Comment réagir ? On vous explique tout ce qu’il faut savoir sur l’arnaque de Côte d’Ivoire.

La procédure des arnaques de Côte d’Ivoire

💻 L’arnaque de Côte d’Ivoire est une catégorie particulière d’arnaque sur internet, qui consiste en :

  • l’utilisation d’un faux profil (fausse adresse mail, fausses informations personnelles, fausses images…) ;
  • sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Twitter, Whatsapp, Messenger…).

Différentes approches sont utilisées par les arnaqueurs à l’ivoirienne.

Les sentiments

💌 Régulièrement, les arnaqueurs tentent de vous escroquer de l’argent en se servant de vos sentiments. Ils construisent avec vous une relation de confiance, souvent sur le long terme, avec des échanges réguliers de messages.

Mais attention, lors d’échanges sur internet, vous ne pouvez jamais être certain de l’identité de la personne qui est en face. La personne avec laquelle vous communiquez peut être quelqu’un de complètement différent de la personne pour laquelle elle se fait passer. Il faut donc être particulièrement vigilant lors de ce type d’échanges.

💸 Après un certain temps (en moyenne quelques mois), le fraudeur vous demande alors le versement d’une certaine somme d’argent. Cette somme d’argent serait, d’après lui, destinée :

  • aux frais de voyage pour que vous puissiez vous rencontrer ;
  • aux frais médicaux car il est gravement malade ;
  • à l’achat d’un nouvel ordinateur afin que vous puissiez continuer à communiquer.

⚠️ Cependant, il s’agit-là de mensonges. Après que vous ayez versé l’argent sur le compte de l’escroc, il disparaît généralement.

La loterie

🎰 Il arrive également que vous receviez un mail de la part d’un inconnu ou de la part d’un expéditeur qui prend l’apparence d’une société qui vous est familière, vous indiquant que vous avez gagné un prix.

Généralement, on vous demande alors d’indiquer vos coordonnées bancaires pour pouvoir vous transférer votre gain.

⚠️ Mais attention, si vous n’avez pas participé à un concours, vous ne pouvez vraisemblablement pas avoir gagné de prix.

Ainsi, pensez à toujours bien vérifier l’expéditeur ! Lorsqu’il s’agit d’une adresse mail qui vous paraît étrange, ne communiquez jamais vos coordonnées bancaires.

Généralement, les escrocs se serviront de vos coordonnées bancaires pour prélever illicitement des sommes sur vos comptes.

Bon à savoir 📝 : voilà comment réagir en cas d’arnaque au virement bancaire.

Comment réagir ?

Les arnaqueurs à l’ivoirienne se servent de beaucoup d’autres histoires : le besoin d’aide pour recevoir un héritage, le danger de l’un de vos proches …

📧 Lorsque vous communiquez avec une personne que vous ne connaissez pas sur internet, pensez donc toujours à être méfiant et à ne pas communiquer vos informations personnelles.

Si la personne avec qui vous communiquez est bien celle qu’elle prétend être, elle comprendra votre méfiance.

Cependant, si vous avez été victime d’une telle arnaque et que vous avez transféré de l’argent à votre escroc, qui a par la suite complètement disparu, vous devez rapidement porter plainte.

Bon à savoir 📝 : une telle plainte est possible même lorsque vous ne connaissez pas la véritable identité de l’escroc.

Il s’agit la d’une escroquerie, c’est-à-dire d’une infraction pénale, punie de 5 ans d’emprisonnement et de 375 000 € d’amende.

👮 Pour porter plainte, vous pouvez vous rendre au commissariat de police ou à la gendarmerie de votre choix.

Victime de chantage : que faire ?

🤷 Il peut également arriver que l’escroc avec lequel vous avez communiqué se serve d’informations que vous lui avez transmises, de photos que vous lui avez envoyées ou de vidéos qu’il détient de vous pour vous faire du chantage.

Il vous menace alors de rendre public certains de ces éléments si vous ne lui versez pas une somme d’argent dans un délai de généralement 24 ou 48 heures.

💸 Dans ce cas, il est important de ne pas reverser l’argent demandé à la personne et de ne pas communiquer avec elle.

En revanche, faites des captures d’écrans de toutes les conversations, menaces ou informations que vous détenez sur la personne qui vous menace. Ces preuves pourront vous servir par la suite.

Bon à savoir 📝 : les captures d’écran sont particulièrement utiles pour le cas où la personne avec laquelle vous communiquez efface ces informations ou messages.

Vous pouvez ensuite signaler l’escroquerie via une plateforme du gouvernement, ou contacter le le service « Info Escroqueries » au 08 05 80 58 17 (prix d’un appel local depuis un poste fixe, 0.06 €/minute depuis un téléphone mobile).

⚠️ Pensez également à avertir votre entourage de l’escroquerie de laquelle vous êtes victime, et demandez leur de ni ouvrir, ni partager, ni répondre à une éventuelle sollicitation provenant d’un inconnu. 

Si vous vous apercevez que les éléments en question ont été rendus publics, contactez le commissariat de police ou la gendarmerie afin de faire supprimer ces contenus et éventuellement porter plainte contre l’escroc, pour diffamation ou atteinte à la vie privée.

Les photos usurpées depuis Facebook

🖼️ Les photos que vous avez publiés sur les réseaux sociaux ont été utilisé par une autre personne, pour se constituer un faux profil ? Il s’agit alors d’une usurpation d’identité !

Il s’agit à nouveau d’une infraction pénale, passible d’un an d’emprisonnement et de 15 000 € d’amende.

🚓 Dans ce cas, vous devez porter plainte auprès du commissariat de police ou de la gendarmerie.

Vous souhaitez connaître vos droits ?

Réactif et efficace

Réponse garantie de la part d'un avocat expert pour votre situation en moins de 24h

Plus de 100 000 utilisateurs nous font confiance

Bénéficiez de l'aide d'un réseau d'avocats et d'experts de qualité pour trouver la meilleure solution.

Connaître mes droits