L'image représente une salarié en arret de travail

Coronavirus : plus de 3 millions d’arrêts de travail selon l’Assurance maladie

Temps de lecture : 4 min
Par Clémentine Vaure — Mise à jour le 23/04/2020

L’ESSENTIEL

  • L’Assurance maladie a annoncé 3,2 millions d’arrêts de travail pendant le confinement.
  • Pendant l’épidémie du Coronavirus, des arrêts de travail spécifiques ont été mis en place. Effectivement, les personnes malades, vulnérable et pour garder leurs enfants peuvent bénéficier d’un arrêt de travail.
  • Ces arrêts de travail sont renouvelables jusqu’à la réouverture des écoles prévue le 11 mai 2020.
  • Cependant, à compter du 1er mai 2020, si vous êtes en arrêt de travail pour garde d’enfants ou pour vulnérabilité, vous allez basculer en activité partielle.

📈 L’Assurance maladie a annoncé environ 3,2 millions d’arrêts de travail pendant le confinement. Ces arrêts de travail concernent les personnes malades, vulnérables, et celles devant garder leurs enfants.

Ces personnes s’ajoutent alors aux 10,2 millions de salariés déjà en chômage partiel.

Pendant le Coronavirus, le gouvernement a mis en place des mesures adaptées à la situation. Les arrêts pour les personnes malades, vulnérables, et pour celles devant garder leurs enfants durant le confinement. 

C’est parti, on vous explique comment fonctionnent ces différents dispositifs ! 

Les arrêts de travail pendant le Coronavirus

😷 Face à l’épidémie de Coronavirus, les personnes malades, vulnérables, et les parents devant garder leurs enfants peuvent bénéficier d’un arrêt de travail.

Arrêt de travail pour maladie  

🌡 Si vous présentez des symptômes du Coronavirus (toux, fièvre, problèmes respiratoires), vous devez faire appel à votre médecin traitant. Par la suite, il doit rapidement vous prescrire un arrêt de travail

Bon à savoir : vous pouvez demander une téléconsultation afin d’éviter tout risque de contamination. 

Arrêt de travail pour vulnérabilité

👵🏻 Vous êtes considéré comme vulnérable lorsque vous êtes susceptible de développer une forme grave d’infection du Coronavirus.

Une personne est considérée comme « vulnérable » si elle est âgée de plus de 70 ans, ou si elle est enceinte par exemple. 

Vous pouvez avoir accès à la liste des personnes « vulnérables » directement en ligne.

Par conséquent, si vous vous identifiez dans cette liste, il est recommandé que vous restiez chez vous pendant le confinement.

Dans ce cas, vous pouvez faire une demande d’arrêt de travail auprès de l’Assurance maladie via le télé-service « declare.ameli.fr».

Arrêt de travail pour garde d’enfants

Depuis le début du confinement, les écoles ont fermé pour limiter la propagation du Coronavirus.

Si vous avez des enfants, et que vous devez aller travailler, vous pouvez faire appel à une assistante maternelle ou à votre nounou.

👩‍👧‍👦 Cependant, votre assistante maternelle peut décider d’arrêter de prendre la garde de vos enfants ou votre nounou peut arrêter de venir travailler chez vous par précaution.

Vous êtes alors contraint de rester chez vous pour garder vos enfants. Dans ce cas, vous pouvez bénéficier d’un arrêt de travail pour garde d’enfants.

Cependant, pour bénéficier de cet arrêt de travail, plusieurs conditions doivent être remplies :

  • vos enfants doivent avoir moins de 16 ans le jour du début de l’arrêt ;
  • vos enfants doivent être scolarisés dans un établissement fermé ;
  • le télétravail ne doit pas être possible.

ATTENTION : si vous obtenez un arrêt de travail pour garde d’enfants, votre conjoint ne peut pas aussi en faire la demande.

Si vous remplissez ces conditions, vous devez contacter votre employeur pour exposer votre situation

Ensuite, votre employeur doit déclarer votre arrêt de travail, via la page employeur du téléservice « declare.ameli.fr » de l’Assurance Maladie. 

Les arrêts de travail renouvelables jusqu’à la réouverture des écoles

Par conséquent, les personnes malades, vulnérables, et les parents devant garder leurs enfants peuvent bénéficier d’un arrêt de travail pour une durée de 3 semaines.

IMPORTANT ⏰ : l’arrêt de travail est renouvelable jusqu’à la réouverture des écoles prévue le 11 mai 2020.

A compter du 1er mai 2020, si vous êtes en arrêt de travail pour garde d’enfants ou pour vulnérabilité, vous allez basculer en activité partielle.

Jusqu’au 30 avril, vous allez recevoir une indemnité à hauteur de 90% de votre salaire net mensuel quelle que soit votre ancienneté dans l’entreprise. Et cette indemnité est versée sans avoir à respecter un délai de carence

Le chômage partiel vous permet alors de ne pas connaitre une baisse importante du montant de votre indemnité. Effectivement, les salariés au chômage partiel perçoivent une indemnité de 70% du salaire brut mensuel, soit 84% de leur salaire net mensuel.  

Par conséquent, à compter du 1er mai, vous allez percevoir une indemnité correspondant à 84% de votre salaire net mensuel. C’est votre employeur qui vous versera cette indemnité de chômage partiel.

Votre employeur doit alors vous verser cette indemnité de chômage partiel à la date habituelle de versement du salaire.

🔎 De plus, votre employeur doit faire figurer sur votre bulletin de paie ou en annexe, le nombre d’heures indemnisées, le taux appliqué et les sommes versées.

Vous souhaitez connaître vos droits ?

Réactif et efficace

Réponse garantie de la part d'un avocat expert pour votre situation en moins de 24h

Plus de 100 000 utilisateurs nous font confiance

Bénéficiez de l'aide d'un réseau d'avocats et d'experts de qualité pour trouver la meilleure solution.

Connaître mes droits