Procédure en cas de demande de pension alimentaire par son ex-conjointe

Bonjour ,
Je suis convoqué pour ma fille de Paris devant le JAF.La mère demande 200euros de pension alimentaire.
Je n'ai pas pris d'avocat et je ne vais pas accepté le montant.
Est ce que je dois informé l'avocat de mon ex femme sur mes revenus ,dépenses, frais...
Est ce que c'est préférable de voir avec lui le montant étant donné que celui ci est au dessus de mes capacités actuelle et que je ne vais pas accepté afin de gagner du temps.
est ce que vous me conseillez de prendre un avocat des maintenant?(le jugement est le 27/01/2021)

Je vais faire une demande de réévaluation de la pension que je donne à la mère de mes 2 filles sur Toulouse(nous étions passé devant le juge) étant donné que je suis au chomage depuis le 1er Janvier.
Est ce que je peux prendre un avocat sur toulouse et qu'il s'occupe de mes deux affaires sachant que l'autre est à Paris?

Merci.
Question posée le 13 janvier 2021
1 réponse
Maître Hashtag Avocats

Réponse de Maître Hashtag Avocats

Avocat à Paris

Monsieur,

En l’espèce, vous faite l’objet d’une convocation devant le juge aux affaires familiales pour une audience en date du 27 janvier prochain. La mère de votre enfant souhaite obtenir le versement d’une pension alimentaire de 200 euros par mois, vous désirez également obtenir une réévaluation des pensions alimentaires dues dans le cadre d’une autre union.

En principe, le recours à un avocat n'est pas systématiquement nécessaire ni obligatoire, la procédure devant le juge aux affaires familiales est par principe orale (donc prévue pour que l'on puisse exprimer ses arguments et demandes oralement et simplement). Il n’existe aucune obligation d’assistance d’un avocat pour des questions de résidence des enfants et de contribution alimentaire si vous n'êtes pas marié ou si vous êtes divorcé. 

Le montant du versement mensuel de la pension alimentaire est souverainement fixé par le juge aux affaires familiales Pour le fixer, il se base sur les ressources et les charges de celui qui doit la verser et sur les besoins de celui à qui elle est due.

Enfin, si les besoins de l’enfant et/ou les ressources du débiteur de l’obligation mensuelle ont changé, les parties peuvent demander une revalorisation de la pension alimentaire. Il convient à nouveau de présenter devant le juge aux affaires familiales compétent, les arguments soutenant une augmentation, ou une diminution du montant mensuel de la pension.

En conséquence, vous n’êtes pas dans l’obligation légale d’être assisté par un avocat dans le cadre de l’audience du 27 janvier 2021, or il semble préférable d’être assisté afin de déterminer au mieux vos différentes options juridiques.

La mère de votre enfant demande le versement de 200 euros par mois, cependant cela ne constitue qu’une demande, il appartiendra au juge de déterminer en fonction de vos revenus et des besoins de votre enfant de l’octroi d’un tel versement, vous pourrez communiquer dans le cadre de l’audience de l’étendue de vos revenus.

En outre, vous pouvez également saisir le juge aux affaires familiale compétent à Toulouse pour demander une revalorisation à la baisse de la pension alimentaire due à vos autres enfants.

Enfin, il semble que quel que soit le lieu d’exercice de l’avocat que vous choisissez, ce dernier pourra vous défendre et plaider votre dossier à défaut de pouvoir accomplir des actes de procédure (limitation géographique relative à son lieu d’exercice professionnel).

Merci, bien à vous.

Réponse du 14 janvier 2021