Report d'un crédit étudiant

Bonjour,

Après un refus du médiateur auprès de LCL, pour une demande de report d'un crédit étudiant;

Je souhaite aller plus loin en exploitant les décrets gouvernementales - pour obtenir un report pour après la crise des remboursements de mon échéancier.

La banque est elle plus fort que le bon sens ?

Allons-y !
Question posée le 27 janvier 2021
Statut : nouvelle réponse reçue
1 réponse
Maître Hashtag Avocats

Réponse de Maître Hashtag Avocats

Avocat à Paris

Madame, Monsieur,

Nous comprenons que vous avez souscrit un prêt étudiant auprès de LCL. Vous souhaitez décaler le remboursement de cet emprunt, après un rendez-vous avec le médiateur, votre demande à été refusée. Vous souhaitez connaître vos possibilités, notamment au regard de la crise sanitaire.

En droit, le code de la consommation prévoit la possibilité pour le débiteur de demander de suspendre le remboursement de son prêt. Cette demande nécessite la saisine du juge, et le fait de justifier d’une perte significative de revenus, à la suite d’une perte d’emploi par exemple.

En l’espèce, votre demande à été refusée par le médiateur de la banque.

Sans plus d’informations sur votre situation, il nous est impossible de justifier ce refus. Pour autant, sachez que la banque n’a aucun intérêt à vous forcer de rembourser un prêt que vous ne pourrez pas rembourser et à tout intérêt à aménager votre remboursement.

Sur les décrets gouvernementaux :

Les décrets dont vous faites mention s’appliquent particulièrement aux entreprises privées ou aux micro entreprises incapables d’assumer leur statut de débiteur.
À titre d’information, la France n’a pas mis en place de décrets permettant aux particuliers de décaler leur remboursements.

Ainsi, nous ne pouvons que vous inviter à poursuivre les négociations avec votre banque et votre conseiller. Une lettre recommandée avec accusé de réception faisant état de vos difficultés financières et du fait que vous seriez insolvable encouragera la banque à aller dans votre sens.

Nous nous tenons à votre entière disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

Réponse du 28 janvier 2021