01 84 80 89 85 Appel gratuit • A votre écoute du lun-ven de 9h30 à 13h et 14h à 19h30
Maître Anthia THIONGANE

Maître Anthia THIONGANE

Avocat réactif
aux questions des utilisateurs
AVOCAT INDÉPENDANT
Avocat(e) depuis 2019
Exerce à Paris

Vous êtes un salarié (employé ou cadre), une TPE ou une PME. Vous souhaitez vous appuyer sur un expert du droit du travail et des ressources humaines afin de prendre des décisions éclairées.

Souvent des salariés ou des petites entreprises n'osent pas consulter un avocat alors qu'un conseil ou un courrier pourrait débloquer la situation. Ne vaut-il pas mieux prévenir que guérir ?

Je peux vous accompagner en vous apportant mes conseils juridiques et en défendant vos intérêts devant le Conseil de prud'hommes. J'interviens à tous les stades de la relation de travail (de l'embauche à la rupture du contrat de travail), dans toute la France.

J'appuie mon expertise en droit du travail sur :
1. ma formation : un master en droit du travail délivré par la Sorbonne
2. mon expérience professionnelle : j'ai occupé pendant près de 10 ans des postes à responsabilités en entreprise : en particulier Responsable droit du travail et ressources humaines au sein de la Fédération Française de Football, pendant près de 6 ans. Cette expérience me permet d'avoir une vision réelle et concrète des relations de travail.
3. ma passion pour mon métier et pour le droit du travail.

Mon credo : être accessible
Mes valeurs : l'écoute, l'engagement, la ténacité et l'humanité.
Mon approche : partir de votre objectif pour définir ensemble la stratégie à mettre en place.
Je vous invite à me contacter :
- par mail : ath@ath-avocats.com
- par téléphone : 07 60 78 85 57

Au plaisir de travailler avec vous

Domaines de compétences

Maître Thiongane est compétent(e) dans les domaines suivants :

ContentieuxCréation et gestion d'entrepriseDiscriminations et harcèlement au travailDivorce et séparationProtection socialePrud'hommeRelations employeur - salariéTravail

Langues parlées

Français Anglais

Services proposés

Au cabinet de l'avocat

Aide juridictionnelle
L’aide juridictionnelle est une aide financière permettant aux personnes dont les ressources sont insuffisantes de faire valoir leurs droits en justice...

En savoir plus sur l'aide juridictionnelle (principe, conditions pour en bénéficier, ...)

Paiement en plusieurs fois
Première consultation en cabinet gratuite

Sur Avostart

Information juridique gratuite sur Avostart
Maître Thiongane répond gratuitement aux questions juridiques simples posées sur Avostart. Posez vous aussi votre question, réponse d'un avocat expert sous 24h.
Consultations juridiques personnalisées sur Avostart
Pour les problèmes juridiques complexes ou spécifiques à une situation, Maître Thiongane propose des consultations juridiques personnalisées de 20 minutes, par téléphone. En savoir plus

Modes de paiement acceptés en cabinet

Chèques Espèces

Honoraires indicatifs

120€ / heure
Ce tarif indicatif concerne uniquement les consultations effectuées au cabinet de l'avocat, et ne s'applique pas aux prestations proposées sur Avostart.

Fiche d'informations sur Me Thiongane

Cabinet

Me Anthia Thiongane
Cabinet Avocat indépendant
11 Bd de Sébastopol
75001 Paris

Divers

Assermenté(e) le 05/06/2019

Téléphone

07 60 78 85 57

Réponses de Me Thiongane aux utilisateurs Avostart

Bonjour Madame,

En tout état de cause il convient, si ce n'est pas déjà fait, de vous inscrire à Pôle Emploi, même si vous n'avez pas l'attestation.

Ensuite, vous pouvez envoyer un mail de relance à votre employeur ou directement une mise en demeure par courrier recommandé avec accusé de réception.

Enfin, vous pourriez saisir le juge d'une demande de dommages et intérêts si vous pouvez prouver que le retard de votre ancien employeur vous a causé un préjudice.

Bien cordialement,
Anthia THIONGANE
Avocate
Maître Anthia THIONGANE
Me Thiongane
Bonjour Monsieur,

Vous avez été licencié verbalement. De plus vous pensez que vos bulletins de paie sont faux.

Tout d'abord, un employeur ne peut pas licencier un salarié verbalement. Il a l'obligation de respecter une procédure et d'envoyer un courrier de licenciement au salarié.

Par ailleurs, si vous suspectez de fausses fiches de paie, il est possible que votre employeur ne vous ai pas déclaré.

Vous pourriez saisir le conseil de prud'hommes afin que votre employeur soit condamné à vous verser des indemnités.

Je vous invite à me contacter si besoin.

Cordialement,
Anthia THIONGANE
ath@ath-avocats.com
Avocate
Maître Anthia THIONGANE
Me Thiongane
Bonjour,

Si "l'erreur" de coefficient a été commise pendant que vous étiez encore salariée, vous pourriez saisir le conseil de prud'hommes afin de demander un rappel de salaire.
Vous disposeriez d'un délai de 3 ans pour agir à compter du moment où vous avez connu ou auriez dû connaitre les faits.

Je vous invite à consulter un avocat pour confirmer l'erreur, évaluer le montant du rappel de salaire et valider l'intérêt d'engager une procédure judiciaire.

Vous pourriez ensuite saisir le conseil de prud'hommes, seule ou par l'intermédiaire d'un avocat.

Bien cordialement,
Anthia THIONGANE
Avocate au Barreau de Paris
Maître Anthia THIONGANE
Me Thiongane
Bonjour,

Vous souhaitez savoir s'il existe un salaire minimum pour le poste d'ingénieure d'études en biotechnologies.

La loi ne prévoit pas de salaire minimum (en dehors du SMIC). En revanche, les conventions collectives fixent très souvent des minima salariaux. Je vous invite donc à consulter votre convention collective. (si vous avez un doute, il convient de vous reporter à votre bulletin de paie, ce dernier doit mentionner la convention collective applicable).

Bien cordialement,

Anthia THIONGANE
Avocate au Barreau de Paris
Maître Anthia THIONGANE
Me Thiongane
Bonjour Monsieur,

Vous avez été démarché à domicile par une société. Compte tenu de l'insistance du vendeur vous avez fini par signer un bon de commande pour une pompe à chaleur. Vous souhaitez aujourd'hui résilier le contrat.

Tout d'abord, le consommateur dispose d'un délai de 14 jours à compter de la livraison du bien pour se rétracter. Par conséquent, si la pompe à chaleur vous a été livrée il y a moins de 14 jours, vous pourriez vous rétracter.

Pour ce faire, vous pourriez utiliser le bordereau de rétractation que le vendeur a dû vous remettre. A défaut, vous pourriez faire un courrier de rétraction sur papier libre.

Si le délai de 14 jours est expiré, vous pourriez mettre un terme au contrat en utilisant une autre voie : l'annulation du contrat pour non respect des obligations légales.
En effet, le démarchage à domicile est très encadré par la loi. Le vendeur a l'obligation de fournir certaines informations à l'acquéreur avant la conclusion du contrat. Ensuite, il doit remettre à l'acquéreur un exemplaire du contrat (contenant obligatoirement certaines mentions dont un bordereau de rétractation). Enfin, aucun paiement ne doit avoir lieu avant un délai de 7 jours.

Pour faire annuler le contrat vous pourriez vous appuyer sur le non respect de l'une des obligations que je viens de mentionner ainsi que sur un défaut de consentement. En effet, il semble que vous ayez été un peu contraint de signer le contrat.

Concrètement, il conviendrait de tenter d'abord une démarche amiable auprès du vendeur. En cas de désaccord, il conviendrait de saisir le médiateur de la consommation.

Enfin en dernier recours, vous pourriez saisir le juge d'une demande d'annulation du contrat.

Je vous invite à me contacter afin que je puisse examiner les pièces de votre dossier et affiner mes conseils en fonction de votre situation.

Bien cordialement,

Anthia THIONGANE
Avocate au Barreau de Paris
Maître Anthia THIONGANE
Me Thiongane
Bonjour.

Vous êtes en contrat saisonnier et votre employeur ne vous a pas versé votre salaire du mois d'août.

Vous pouvez, en fonction de vos relations et de ce que vous avez déjà fait :
-commencer par lui adresser un mail afin d'obtenir des explications sur le retard et connaître la date de versement prévue
- lui adresser un courrier recommandé avec accusé de réception le mettant en demeure de vous verser votre salaire.

D'autres mesures impliquant la saisine du Conseil de prud'hommes sont possibles mais cela dépendra de votre situation.

Cordialement,
Anthia THIONGANE
Avocate
Maître Anthia THIONGANE
Me Thiongane
Bonjour,

Votre contrat de travail contient une clause de non-concurrence que vous jugez abusive. Elle vous empêche d'exercer votre futur métier.

Je vous invite à la faire examiner par un avocat afin de confirmer ou infirmer votre avis. Sur cette base, vous pourrez, je l'espère, prendre votre nouveau poste plus sereinement.

Bien cordialement,

Anthia THIONGANE
Avocate au Barreau de Paris
Maître Anthia THIONGANE
Me Thiongane
Bonjour,

Si votre contrat indique un salaire brut de 1650 euros, la fiche de paie doit mentionner le même montant.

Je vous invite, si ce n'est pas déjà fait, à vous rapprocher de votre service RH afin de leur demander des précisions sur cette différence. Il se peut que ce soit juste une erreur qui sera corrigée dès que vous l'aurez signalée.

Si l'explication ne vous convient pas, je vous laisse voir à quel moment il pourrait être opportun d'envisager (ou non) de formaliser une contestation par écrit (attendre ou non la fin de la période d'essai).

Bien cordialement,

Anthia THIONGANE
Avocate au Barreau de Paris
Maître Anthia THIONGANE
Me Thiongane
Bonjour,

Je comprends que l'on vous propose soit de démissionner soit un licenciement pour faute grave.
Si c'est bien le cas, vous n'avez pas à démissionner si ce n'est pas votre choix. Personne ne peut vous obliger à le faire. Si vous démissionnez, effectivement vous ne percevrez pas d'indemnités de licenciement (or, vous avez 31 ans d'ancienneté). Vous ne pourrez sans doute pas bénéficier des allocations versées par Pôle Emploi.

Si votre employeur souhaite se séparer de vous, il lui appartient d'engager une procédure de licenciement. Pour cela il devra avoir un motif réel et sérieux de licenciement.

Cordialement,

Anthia THIONGANE
Avocate
Maître Anthia THIONGANE
Me Thiongane
Bonjour,

Si vous avez travaillé 3 jours, vous devez être rémunéré.
Si vous n'avez pas signé de contrat, vous pourriez saisir le conseil de prud'hommes pour rupture abusive du contrat de travail. Dans ce cas, vous aurez besoin de preuves de vos jours et heures travailées.

Bien cordialement,
Anthia THIONGANE
Avocate
Maître Anthia THIONGANE
Me Thiongane
Bonjour,

A la lecture de votre mail, je comprends que votre employeur souhaite vous licencier et vous proposer une accord transactionnel. Cet accord doit sans doute indiquer que vous avez été licencié et que vous contestez ce licenciement. En contrepartie de votre renoncement à saisir le conseil de prud'hommes, l'employeur prévoit de vous verser une indemnité transactionnelle.

Vous n'avez pas l'obligation de signer un document si vous n'êtes pas d'accord avec le contenu.

Vous pouvez tenter de négocier une somme plus élevée à celle proposée, si vous la jugez insuffisante, et demander une modification de la rédaction du protocole. En cas de désaccord, vous pourriez envisager de saisir le conseil de prud'hommes afin d'obtenir des indemnités.

Je vous invite à me contacter si vous souhaitez que je vous accompagne dans cette négociation.

Anthia THIONGANE
Avocate au Barreau de Paris
ath@ath-avocats.com
07 60 78 85 57
Maître Anthia THIONGANE
Me Thiongane
Bonjour,

Je vous invite à lui adresser un courrier recommandé avec avis de reception précisant le préjudice que cela vous cause.

Cordialement,

Anthia THIONGANE
Maître Anthia THIONGANE
Me Thiongane
Bonjour,

Si l'entretien du 30 août était un entretien préalable à une sanction pouvant aller jusqu'au licenciement, l'employeur a un délai d'un mois pour vous informer de sa décision. Votre employeur n'est donc pas en retard.
En revanche, il y a des points qui me pose question dans la procédure. J'ai l'impression que la procédure n'a pas été respectée (convocation écrite à l'entretien, délai de 5 jours ouvrables entre la convocation et l'entretien...).

Anthia THIONGANE
Maître Anthia THIONGANE
Me Thiongane
Bonjour,

Afin de répondre à votre question j'aurais besoin d'informations complementaires.
Quel motif de recours est indiqué dans vos/votre contrat ?
Quelle est la raison de la fin de mission : date de fin prévue ou rupture anticipée de la mission ?
Je vous invite à me contacter.
Cordialement,

Anthia THIONGANE
Avocate
Maître Anthia THIONGANE
Me Thiongane
Bonjour,

Si vous ne souhaitez pas quitter l'entreprise, vous n'avez aucune obligation d'accepter la rupture conventionnelle.
Dans ce cas l'employeur, ne pourra vous licencier que s'il dispose d'un motif réel et serieux.
Je vous invite à me contacter afin de voir ce qu'il est possible de faire dans votre situation (insister pour rester en montrant à votre employeur que vous êtes assisté par un avocat ou négocier un départ avec une bonne indemnisation).
Ath@ath-avocats.com

Cordialement,
Anthia THIONGANE
Avocate
Maître Anthia THIONGANE
Me Thiongane
Bonjour,

Vous êtes victime de harcèlement moral et souhaitez savoir comment faire pour être indemnisé.
Si vous souhaitez quitter l'entreprise vous pouvez enviager de saisir le juge afin qu'il prononce ma résiliation judiciaire de votre contrat de travail. Si les juges vous donnent raison, l'employeur sera condamné à vous verser des indemnités.
D'autres solutions sont envisageables en fonction de votrr situation concrète et de ce que vous voulez faire.
Je vous invite à me contacter afin que je puisse échanger sur votre situation.
Cordialement,

Anthia THIONGANE
Avocate
Maître Anthia THIONGANE
Me Thiongane
Bonjour,

Un employeur ne peut licencier un salarié que s'il dispose d'un motif réel et sérieux. Cela signifie que les faits sur lesquels l'employeur s'appuient doivent être réels et suffisamment consistants pour entraîner la rupture du contrat de travail.

Si votre employeur vous licencie en s'appuyant sur des rumeurs, vous pourriez saisir le Conseil de Prud'hommes en vue de demander des indemnités.

Je vous invite à me contacter si besoin.
Cordialement,

Anthia THIONGANE
Maître Anthia THIONGANE
Me Thiongane
Bonjour,

En tout état de cause, je vous invite à vous inscrire à Pôle emploi même si vous ne disposez pas de l'attestation Pôle emploi. En effet, le point de départ de votre indemnisation est calculé à partir de votre date d'inscription.
Vous pourrez expliquer la situation à votre conseiller quand vous serez reçu.

Dans l'intervalle, je vous conseille d'adresser un courrier recommandé à votre employeur et/ou de saisir le conseil de prud'hommes.
L'employeur pourra être condamné à vous verser des dommages et intérêts si vous prouver un préjudice.

Je vous invite à me contacter si besoin,

Anthia THIONGANE
Avocate au Barreau de Paris
07 60 78 85 57
Maître Anthia THIONGANE
Me Thiongane
Bonjour,

Il est possible, sous certaines conditions de licencier un salarié en arrêt de travail.
Si l'employeur n'a pas respecté ces conditions, vous pourriez contester votre licenciement devant le conseil de Prud'hommes.

Je vous invite à me contacter si vous souhaitez que j'analyse votre dossier.
Anthia THIONGANE
Avocate
Maître Anthia THIONGANE
Me Thiongane
Bonjour,

Si vous démissionnez, vous ne pourrez pas bénéficier de l'allocation chômage.
Vous ne pourrez bénéficier de cette allocation qu'en cas de licenciement ou rupture conventionnelle.

Je vous invite à me contacter afin que je puisse vous conseiller au mieux en fonction de votre situation personnelle.

Cordialement,

Anthia THIONGANE
Avocate
07 60 78 85 57
ath@ath-avocats.com
Maître Anthia THIONGANE
Me Thiongane
Bonjour,

Votre employeur a l'obligation de vous verser votre salaire à échéance régulière. Le fait qu'il ait des difficultés financières ne l'autorise pas à vous verser votre salaire avec du retard.

Sa défaillance a des répercussions importantes pour vous puisque vous payez des AGIOS.

Si vous le pouvez, je vous invite à explorer la piste d'un changement d'employeur.

Je vous invite à me contacter afin d'échanger sur votre situation.

Cordialement,

Anthia THIONGANE
Avocate
ath@ath-avocats.com
Maître Anthia THIONGANE
Me Thiongane
Bonjour,

Je vous invite à me contacter afin d'examiner votre situation.
Je vous dirai s'il est possible de saisir le Conseil de prud'hommes afin de solliciter des indemnités pour rupture abusive du contrat de mission.

Cordialement,
Anthia THIONGANE
Avocate
07 60 78 85 57
Ath@ath-avocats.com
Maître Anthia THIONGANE
Me Thiongane
Bonjour Madame,

Si votre employeur veut se "séparer" de vous, il peut vous licencier à condition qu'il dispose d'un motif réel et sérieux. Le simple fait que vous n'ayez pas atteint vos objectifs n'est pas suffisant pour justifier un licenciement.

Votre employeur peut vous proposer une rupture conventionnelle de votre contrat de travail. Vous pouvez refuser cette rupture si ce n'est pas votre souhait. En revanche, vous pouvez accepter si vous désirez rompre votre contrat.

Je vous conseille de bien réfléchir aux conséquences d'une telle rupture, à vous renseigner sur vos droits à retraite et à allocation chômage. Enfin, je vous recommande de négocier une indemnité supérieure à l'indemnité conventionnelle de licenciement.

Votre employeur est certainement de bonne foi quand il vous dit qu'il fera "pour le mieux". En même temps, il me paraît pertinent de solliciter un Avocat afin de faire valoir au mieux vos intérêts.

Je vous invite à me contacter afin d'évaluer le montant que vous pourriez demander en cas de rupture conventionnelle.

Bien cordialement,
Anthia THIONGANE
Avocate au barreau de Paris
07 60 78 85 57
ath@ath-avocats.com
Maître Anthia THIONGANE
Me Thiongane
Bonjour,

Je vous invite à me contacter. J'analyserai votre dossier et vous donnerai mon avis sur les chances de succès.

Je suis disponible par mail uniquement jusqu'au 20 août (ath@ath-avocats.com)

Cordialement,
Anthia THIONGANE
Avocate au Barreau de Paris
Maître Anthia THIONGANE
Me Thiongane
Bonjour,

Dans ce type de situations où l'employeur est fautif, il est possible pour le salarié d'obtenir une rupture du contrat de travail aux torts de l'employeur.
Dans ce cas, l'employeur peut être condamné à verser des indemnités au salarié.

Je vous invite à me contacter afin de voir si les fautes de votre employeur sont suffisamment graves pour obtenir une rupture aux torts de l'employeur.
Nous examinerons également la stratégie à mettre en place pour défendre au mieux vos droits.

Je suis disponible par mail uniquement jusqu'au 20 août (ath@ath-avocats.com).
Cordialement,
Anthia THIONGANE
Avocate au Barreau de Paris
Maître Anthia THIONGANE
Me Thiongane
Bonjour,

Je vous invite à me contacter.
Nous verrons ensemble si votre situation peut être qualifiée juridiquement de harcèlement moral et la stratégie à mettre en place pour défendre au mieux vos droits.
Je suis disponible par mail uniquement jusqu'au 20 août (ath@ath-avocats.com).

Cordialement,

Anthia THIONGANE
Avocate au Barreau de Paris
Maître Anthia THIONGANE
Me Thiongane
Bonjour,

Je vous invite à me contacter afin de m'en dire plus sur votre situation.
Je suis disponible par mail uniquement jusqu'au 20 août (ath@ath-avocats.com)

Cordialement,
Anthia THIONGANE
Avocate au Barreau de Paris
Maître Anthia THIONGANE
Me Thiongane
Bonjour,

Votre contrat de travail a pris fin depuis plus d'un mois mais vous n'avez pas reçu votre solde de tout compte malgré vos nombreuses relances. Vous avez besoin d'aide.

Je vous propose de leur adresser un courrier de mise en demeure.
Ce type de courrier provenant d'un avocat fait souvent réagir les employeurs.

Nous pourrons par la suite envisager de saisir le Conseil de Prud'hommes si nécessaire.

Vous pouvez me contacter uniquement par mail jusqu'au 20 août (ath@ath-avocats.com).

Cordialement,
Anthia THIONGANE
Avocate au Barreau de Paris
Maître Anthia THIONGANE
Me Thiongane
Bonjour,

Il faut lui envoyer un courrier de mise en demeure.

Je vous invite à me contacter si besoin. Je pourrais par exemple rédiger le courrier de mise en demeure. Je suis disponible uniquement par mail jusqu'au 20 août (ath@ath-avocats.com).

Cordialement,

Anthia THIONGANE
Avocate au Barreau de Paris
Maître Anthia THIONGANE
Me Thiongane
Bonjour,

L'employeur a l'obligation de remettre, au salarié, les documents de fin de contrat à l'expiration du contrat de travail.

Votre contrat ayant pris fin le 31 juillet, l'employeur est en retard.
Je vous invite à lui adresser un mail ou une lettre recommandée avec avis de réception pour le mettre en demeure.
(Avez-vous reçu la lettre de licenciement ?)

Je vous invite à me contacter si besoin.
Je suis disponible par mail uniquement jusqu'au 20 août (ath@ath-avocats.com).

Cordialement,

Anthia THIONGANE
Avocate au Barreau de Paris
Maître Anthia THIONGANE
Me Thiongane

Seules les 30 réponses les plus récentes de Maître Thiongane sont affichées.

Confrères de Maître Thiongane

En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus