Puis-je réitérer ma demande de rupture conventionnelle après un refus ?

Y'aurait-il un autre recours que l'abandon de poste lorsque l'on ne veut pas démissionner et que la rupture conventionnelle a été refusée ? Et si oui lequel précisément ?

Peux-t'on réitérer une demande de rupture conventionnelle 2 mois après ?
Par ailleurs est-il toujours souhaitable de se faire accompagner par un délégué syndica même si ce n'est pas bien vue par l'entreprise ?
Et pour finir, est-il judicieux de contacter directement la directrice des ressources humaines si on et elle nous connait de façon à peut-être expliquer pourquoi on veut partir et obtenir la RC ?

Merci de vos réponses
Question posée le 21 août 2020
Statut : nouvelle réponse reçue
1 réponse
Maître Hashtag Avocats

Réponse de Maître Hashtag Avocats

Avocat à Paris

Madame, Monsieur,

Au regard des informations transmises, il reste deux options qui s’offrent à vous afin de mettre un terme à votre contrat de travail.

La première est la prise d’acte de rupture. Cette procédure est à engager si vous reprochez un manquement grave de votre employeur, une saisine prud’homale est donc nécessaire.

La seconde option : la résiliation judiciaire. Dans ce cas de figure, vous reprochez des manquements graves à votre employeur dans ses obligations contractuelles.

Concernant le refus de votre demande de rupture conventionnelle, rien ne s’oppose légalement à la réitérer.

Le délégué syndical est un soutien à ses paires dans l’entreprise. Il est censé vous accompagner dans vos revendications et vos démarches avec l’employeur. Si en pratique vos délégués ne sont pas « appréciés », cela n’influera vraisemblablement en rien sur les réponses de votre employeur à votre égard.

Le contact avec la directrice des ressources humaines est intéressant si elle peut vous conseiller et vous permettre d’expliciter vos demandes auprès de l’employeur.

En revanche, il est absolument nécessaire de ne pas en faire votre interlocuteur unique pour vos demandes. Votre employeur pourrait se sentir exclu d’une procédure à laquelle il est partie-prenante.

Bien cordialement.

Réponse du 21 août 2020