Vente immobilière : Conditions suspensives

Bonjour,

J’ai signé un compromis de vente pour mon bien le 16 mai,
L’acquéreur m’informe par échange de message qu’une banque lui accorde le prêt (sous réserve d’assurance) le 08 juillet.
Le terme des conditions suspensives était fixé au 30 juillet.
Le 13 août, l’acquerEur m’informe que le prêt lui ai refusé et qu’il en a informé le notaire par mail.
Quel est mon recours ?
Question posée le 13 août 2019 | 1 réponse
Immobilier particulier / résidentiel Vente
Alexis ARONIO DE ROMBLAY

Avocat depuis  Paris

Bonjour,

Malheureusement lorsque la condition suspensive d'un compromis de vente n'est pas réalisée, le contrat est caduque. Cependant, il ne peut pas être reproché à l'acquéreur le refus de l'octroi du prêt sauf s'il n'a fait aucune démarche pour obtenir le prêt par exemple.

Si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas à me contacter.

Bien à vous.

Réponse du 13/08/2019

Besoin d'échanger plus en détails avec Maître Alexis ARONIO DE ROMBLAY ?

Nous vous proposons une consultation juridique de 20 minutes par téléphone avec l'avocat, au cours de laquelle vous pourrez discuter en profondeur des détails de votre situation, en toute confidentialité.

Démarrer ma consultation juridique
Vous êtes avocat ?
Répondre à cette question vous permet d'augmenter votre visibilité en ligne et de prendre contact avec l'internaute.
Répondre à la question