Puis-je démissionner sans perdre mes indemnités de fin de mission ?

J'ai signé un contrat d'intérim jusqu'au 31 décembre 2020 pour travailler à l'aéroport de Roissy. Pour décembre il m'ont fait un avenant pour travailler à Creil, dans un secteur qui n'est pas mon métier. Est ce que j'ai le droit de démissionner sans perdre mes indemnités de fin de missions.
Question posée le 25 novembre 2020
1 réponse
Maître Hashtag Avocats

Réponse de Maître Hashtag Avocats

Avocat à Paris

Bonjour,

Nous comprenons que vous avez signé un contrat de travail en intérim qui court jusqu’au 31 décembre 2020. Il vous a été proposé de travailler dans un autre secteur sur un poste différent. Vous souhaitez savoir si en démissionnant vous perdrez vos indemnités de fin de mission.

En principe, en cas de rupture anticipée du contrat à l’initiative du salarié, l’indemnité de fin de mission n’est pas due.

Cependant, dans le cas où ce serait votre employeur qui romprait le contrat sans en proposer un nouveau dans un délai de 3 jours qui ne modifie pas d’élément essentiel du précédant (: la qualification professionnelle, la rémunération, les horaires, ou le temps de transport), l’indemnité de fin de mission serait bien due.

Si donc vous avez signé l’avenant, vous avez consenti à la modification de votre contrat, en le rompant, il semblerait donc que l’indemnité de fin de mission ne soit pas due.

Nous restons à votre disposition pour tout complément d’information.

Cordialement.

Réponse du 26 novembre 2020