Est-ce que le chômage partiel repousse la fin de ma période d'essai ?

Bonjour,
Je vous explique le situation :
J'ai commencé une activité professionnelle en tant que salarié cadre dans une entreprise de consulting le 2 janvier 2020 (CDI avec 2 fois 4 mois de période d'essai)
Je suis détaché par cette société dans un grand groupe automibile comme responsable Qualité Fournisseur, pour une période estimé de 6 à 10 mois, c'était un remplacement en attendant une embauche
Le Confinnement est arrivé le 17 mars,
donc positionnement chomage travail partiel jusqu'au 1er juin inclus.
Peu avant les 4 mois, fin avril la sté de consulting m'a fait signer le renouvellement de ma période d'essai.

La société dans laquelle je suis détaché a annoncé hier pour des raisons internes économique que ma prestation s'arrêtrait le 9 octobre.

La Société de consulting qui n'a pas les moyens de me garder m'a annoncé :

Votre période d'essai de 8 mois à compter du 2 janvier , ajoutée la periode d'inactivité liée au COVID (En chômage travail partiel) engendre que vous êtes toujurs dans votre période d'essai et donc me transmet ce jour un courrier reommandé pour un préavis de 6 mois.

Question : le positionnement en Chomage travail partiel, repousse-t-il la date de fin de ma période d'essai initialement prévue au 1er septembre inclus
Question posée le 9 septembre 2020
Statut : nouvelle réponse reçue
1 réponse

Réponse de Maître Emilie TADEO

Avocate à Paris

Bonjour,

La période d'essai ayant pour but de permettre l'appréciation des qualités du salarié, celle-ci est prolongée si le contrat de travail est suspendu. Cette règle est appliquée par la jurisprudence en cas de maladie, de congés payés ou de prise de jours de récupération du temps de travail.

En pratique, si l’entreprise ou l’établissement est totalement fermé, la période d’essai est suspendue et reprendra son cours au moment de la réouverture. Si l’activité partielle prend la forme d’une réduction du temps de travail, la période d’essai est prolongée à due proportion : par exemple, en cas d’activité partielle 2 jours par semaine pendant 8 semaines, le salarié travaillera 16 jours de plus à l’essai.

Quoi qu’il en soit la période de préavis ne doit pas vous faire travailler au delà de la période d’essai.

Je reste disponible si besoin

Réponse du 9 septembre 2020