Action à l'encontre d'une personne qui nuit à son intégrité

Bonjour,

Je suis face à une situation un peu compliqué. Voilà 4 mois que je fréquente une fille, et il s'avère que son ex-ex compagnon est une personne toxique, qui présente des troubles narcissiques extrêmes, et qui commence à avoir un comportement qui présage potentiellement des actions néfastes et dangereuses pour ma compagne et moi même. Ce qui a commencé comme il me semblait une simple jalousie se transforme maintenant en une véritable campagne de dénigrement à mon encontre et de sabotage de ma relation avec son ex. Procédé manipulatoire, mensonge, il se place actuellement dans la situation de la victime, faisant croire à qui veut l'entendre que je suis l'auteur d'un harcèlement à son encontre, et pas l'inverse. Si je n'avais pas réagi jusque là, persuadé qu'il ne cherche qu'à attirer l'attention pour récupérer par tout les moyens l'emprise psychologique qu'il avait sur son ex, des faits datant d'hier me font croire qu'il ne s'arrêtera jamais, et qu'il emploiera tout les moyens pour nuire qui sont à sa disposition. En effet, il aurait fait une tentative de suicide suite à un appel téléphonique de ma part, si bien que maintenant mon intégrité physique est menacé par ses amis proches. Cet appel téléphonique n'a jamais eu lieu, comme tout les appels qu'il dit avoir reçu. Ou en tout cas, ils ne sont pas de mon fait. Cet ex compagnon est, je pense, un pervers narcissiques, qui ment de façon pathologique et qui a exercé pendant 10 années une pression psychologique sur mon actuelle compagne. Séquestration, violences physique et violences verbales ont fait partie de la relation, et ma compagne a tenté 4 fois de rompre et mettre un terme à la relation, avant de retomber dans les pièges malsains de son compagnon. Promesse de changement, argumentation rationnel de pourquoi leur amour est encore possible. Il est très intelligent, et emploi des modes de culpabilisation, victimisation, manipulation qui sont propres à un trouble narcissique. Ma demande est simple, pour faire face à ce comportement et y mettre un terme, puis je déposer une main courante, voir une plainte pour diffamation à son égard? Dans la mesure où il me nomme responsable de choses que je n'ai pas faite, et que cela nuit à ma réputation, est ce légitime? Je ne peux produire aucune preuve de sa campagne de mensonge, car comme dit plus haut, son intelligence inclut une meticulosite ou chaque mensonge est savamment pensé, et servi dans un cocktail de flou artistique qui lui permet au besoin de bricoler un nouveau mensonge.
Question posée le 11 février 2021
Statut : nouvelle réponse reçue
1 réponse
Maître Hashtag Avocats

Réponse de Maître Hashtag Avocats

Avocat à Paris

Madame, Monsieur ;

Vous fréquentez une fille depuis 4 mois, il s’avère que son ancien compagnon est une personne toxique, qui présente des troubles narcissiques extrêmes, il commence à avoir un comportement présageant potentiellement des actions néfastes et dangereuses pour sa compagne et vous-même. Vous ne disposez d’aucune preuve permettant d’avérer les faits que vous mentionnez.

Vous aimeriez savoir ce que vous pouvez faire.

L’article 222-33 du Code pénal dispose que l’harcèlement est la répétition de propos et de comportement qui détruit les conditions de vie de la victime. La loi punit toutes formes de harcèlement en prenant en compte la fréquence et la teneur des actes. Cela peut être des actes ou propos vexatoires, des menaces, des propos injurieux ou obscènes, des appels téléphoniques, SMS ou mails malveillants.

En l’espèce, vous ne disposez pas encore de preuves de ces faits. L'une des solutions pourrait alors être de déposer une main courante à la police nationale, municipale ou à la gendarmerie afin de leur signaler le harcèlement que vous subissez et la date des faits.
Cela n’engagera pas de poursuite contre l’auteur des faits mais permettra de vous protéger en cas d’attaque physique de l’ancien compagnon de votre petite amie.

Par conséquent, déposer une main courante peut être la solution la plus utile afin que les autorités soient au courant des faits qui vous subissez. Vous pourrez utiliser cette déclaration comme preuve pour porter plainte par la suite.
Lorsque vous aurez plus de preuve, vous pourrez porter plainte contre l’auteur qui vous harcèle au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie de votre choix ou encore, en envoyant une lettre sur papier libre au tribunal judiciaire du lieu de l’infraction ou de votre domicile au procureur de la République. Il faudra alors préciser au sein de cet écrit votre état civil et coordonnées complètes (adresse et numéro de téléphone), le récit détaillé des faits, la date et la lieu de l'infraction, le nom de l'auteur supposé, les noms et adresses des éventuels témoins de l'infraction, la description et l'estimation provisoire ou définitive du préjudice, documents de preuve (certificats médicaux, arrêts de travail, factures diverses, constats, volonté de se constituer partie civile).

Bien à vous;

Réponse du 11 février 2021