Quelle indemnisation suite à un abandon de poste ?

Bonjour
Je souhaite quitter mon emploi après 9 années au service de mon entreprise. Celle-ci m'a refusé la rupture conventionnelle.
N'ayant pas d'autre emploi en vue, je me trouve contrainte à faire un abandon de poste ! Mais mon employeur m'assure qu'il me licenciera en 1 mois.
1. Quelles en sont les différentes étapes d'un abandon de poste ?
2. Dans mon soldes de tout compte, aurais-je droit à une indemnité liée à mon ancienneté ?
2. Que représente le montant de l'ARE ? Est-ce 60 % du salaire ? Plus, moins ?? Et comment est calculé ce montant ?
Merci d'avance de répondre avec précision aux questions que je me pose
Cordialement
Question posée le 19 août 2020
Statut : nouvelle réponse reçue
1 réponse
Maître Anthia Thiongane

Réponse de Maître Anthia Thiongane

Avocat à Paris

Madame,

Vous souhaitez quitter l'emploi que vous occupez depuis 9 ans. Votre employeur a refusé une rupture conventionnelle et vous envisagez un licenciement pour abandon de poste.

  1. Il n'existe pas à proprement parler de procédure de licenciement pour abandon de poste. Lorsqu'un salarié abandonne son poste, l'employeur lui adresse, a minima, une lettre lui demandant de justifier son absence et le mettant en demeure de reprendre son poste de travail. En l'absence de réponse du salarié, l'employeur fini par le convoquer à un entretien préalable à licenciement, puis lui notifie son licenciement. Cette procédure peut être plus ou moins longue selon la réactivité de l'employeur, son bon vouloir, l'ancienneté et les états de service du salarié. En l'occurrence, un mois me paraît un peu court pour une personne ayant 9 ans d'ancienneté.
  2. En général un salarié qui abandonne son poste est licencié pour faute grave, donc sans indemnité de licenciement.
  3. Le montant de l'ARE varie en fonction des revenus du salarié. Elle correspond au moins à 57 % du salaire journalier de référence. Vous pouvez faire des simulations sur le site de Pôle emploi.

    Je reste à votre disposition pour toute information complémentaire, notamment pour examiner avec vous si d'autres solutions que l'abandon de poste sont envisageables dans votre situation.
Réponse du 20 août 2020