Je souhaite saisir les prud'hommes contre la poste

Bonjour j’ai fini mon contrat chez la poste le 30 septembre 2019 .

J’ai fais la demande d’ allocation chômage en mars et aujourd’hui je n’ai toujours rien reçu de mon chômage de info alloc. Aujourd’hui j’ai plus de 2000 euros de dettes impayé .

J’ai envoyé tous les documents nécessaire . Laposte ne me répond pas depuis Mai, et m’envoie balader à chaque fois que je leur demande ou en ai mon dossier . J’aimerai saisir les prudhomme et savoir comment faire pour récupérer mon chômage en totalité ? Merci
Question posée le 9 juin 2020
1 réponse

Réponse de l' Équipe Avostart

Bonjour,

Nous vous remercions pour votre question.


En principe, lors de la rupture du contrat de travail, l’employeur est tenu de remettre au salarié son reçu de solde de tout compte. Il s’agit de l’inventaire établi par l’employeur et comprenant : salaires, primes, indemnités de rupture de contrat. Il est établi en double exemplaire et un des exemplaires est remis au salarié par l’employeur.

Par ailleurs, pour pouvoir obtenir l’allocation chômage, l’ancien salarié doit remplir 7 critères :

  • Être inscrit comme demandeur d’emploi auprès de Pôle emploi. C’est la raison pour laquelle il est essentiel que votre employeur vous remettre l’attestation Pôle emploi.
  • Ne pas avoir atteint l’âge légal de départ à la retraite, c’est-à-dire 62 ans pour ceux nés après le 1er janvier 1955 (sauf si le nombre de trimestres nécessaires pour obtenir une retraite à taux plein n’est pas atteint)
  • Pouvoir justifier d’au moins 88 jours ou 610 heures travaillés au cours des 28 derniers mois (sauf si vous avez plus de 53 ans, auquel cas il faudra prendre en compte les 36 derniers mois)
  • Être involontairement privé d’emploi
  • Être physiquement apte à l’exercice d’un emploi
  • Être à la recherche effective et permanente d’un emploi
  • Résider sur le territoire français

    Si un salarié souhaite contester une négligence de son employeur concernant le versement de ses salaires, alors le salarié peut saisir le conseil de prud’hommes.

    Bon à savoir : le salarié dispose d’un délai de 3 ans à compter du jour où le salaire aurait dû être payé pour agir devant le conseil de prud’hommes (article L. 3245-1 du Code du travail).

    Pour plus d'information sur votre situation, n'hésitez pas à contacter l'un de nos conseillers au 01 84 80 89 85.

    L'Equipe Avostart
Réponse du 9 juin 2020