Lorsqu’un différend relatif à un contrat de travail survient entre un salarié et son employeur, c’est le conseil des prud’hommes qui intervient. Comment se déroule la procédure devant le conseil des prud’hommes ? Comment est-il composé ? Nous faisons le point sur ce qu’il faut savoir à propos de cette juridiction spécialisée.

 

Sommaire

  1. Qu’est ce que le conseil des prud’hommes ?
  2. Quelle est la composition du conseil des prud’hommes ?
  3. Comment la procédure se déroule-t-elle devant le conseil des prud’hommes ?
  4. Existe-t-il des voies de recours pour contester le jugement du conseil des prud’hommes ?
  5. Par qui peut-on être assisté ou représenté devant le conseil des prud’hommes ?

 

Image_Preview_Travail_Conseil_Des_Prudhommes

Qu’est ce que le conseil des prud’hommes ?

Le conseil des prud’hommes est une juridiction qui a pour objet de traiter les litiges individuels qui surviennent entre un salarié (ou apprenti) et son employeur à l'occasion de la conclusion, de l’exécution ou de la rupture d'un contrat de travail. Vous devrez par exemple vous adresser au conseil des prud’hommes pour contester un licenciement.

Il n’est pas compétent pour régler les différends mettant en jeu les intérêts collectifs (grèves, conventions collectives, élections professionnelles...).

Quelle est la composition du conseil des prud’hommes ?

La conseil des prud’hommes n’est pas composé de juges professionnels mais de conseillers prud'homaux qui sont des magistrats non-professionnels.

Le conseil des prud’hommes est une juridiction paritaire, gage de son impartialité. Cela signifie que dans chacune de ses divisions, elle est composée en nombre égal par des conseillers prud’homaux employeurs et des conseillers  prud’homaux salariés.

Comment les conseillers prud’homaux sont-ils nommés ? Depuis 2018, les conseillers prud’homaux ne sont plus élus par leurs pairs. Désormais, le ministère du Travail et le ministère de la Justice désignent les conseillers prud’homaux parmi les salariés et employeurs proposés par les organisations patronales et syndicales. La durée du mandat d’un conseiller prud’homal est de 4 ans.

Comment la procédure se déroule-t-elle devant le conseil des prud’hommes ?

La procédure démarre par la saisie du conseil des prud’hommes. Il faut former une demande auprès du conseil des prud’hommes compétent.

Est compétent le conseil des prud’hommes du lieu l’établissement où est effectué le travail. A défaut d’établissement, le conseil des prud’hommes à saisir est celui du lieu du domicile du salarié.

A noter : quel que soit son lieu de travail, le salarié a toujours la possibilité de saisir le conseil de prud’hommes du lieu d’embauche ou celui du siège social de l’entreprise qui l’emploie.

Les parties, qui peuvent être assistées ou représentées par un avocat ne vont pas nécessairement aller devant un juge, tout dépend de l’issue de la tentative de conciliation :

Il existe une procédure d’urgence, la procédure de référé prud'homal qui permet d’obtenir rapidement une décision.

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à poser une question sur notre site, nos avocats sont là pour vous répondre !

Existe-t-il des voies de recours pour contester le jugement du conseil des prud’hommes ?

Les voies de recours ouvertes dépendent du montant de la demande :

Par qui peut-on être assisté ou représenté devant le conseil des prud’hommes ?

Devant le conseil de prud’hommes la représentation des parties n’est pas obligatoire, les parties peuvent se défendre seules. Toutefois, vous avez la possibilité d’être assisté ou représenté par :

A noter : lorsque le représentant n’est pas un avocat, il doit être investi d’un pouvoir spécial de représenter le plaideur en justice.

Besoin de plus de renseignements? N’hésitez pas à consulter nos fiches pratiques sur l'espace Avostart dédié au Droit du travail ou demander conseil à avocat spécialisé.

 

Rédacteur : Marie Serre, diplômée d'un Master 1 en Droit privé général à l'Université Paris II Panthéon-Assas. Sous la direction de Pierre Aïdan, docteur en droit et diplômé de Harvard.