Vous souhaitez rédiger un testament ? Sachez qu’il existe plusieurs types de testaments, à vous de choisir ! Si vous souhaitez rédiger seul votre testament en toute autonomie, sans l’intervention d’un tiers, le testament olographe est la forme la plus adaptée.

Qu’est-ce qu’un testament olographe ? Quelles sont ses conditions de validité ? Quels sont les avantages et inconvénients d’un testament olographe ? On fait le point !

Sommaire

  1. Testament olographe : définition et conditions de validité
  2. Testament olographe : comment l’anéantir ?
  3. Testament olographe : avantages et inconvénients

testament olographe

Testament olographe : définition et conditions de validité

 

Un testament olographe est un testament entièrement écrit, daté et signé de la main de son auteur, le testateur.

Pour que le testament olographe soit valide, il y a 3 conditions à respecter :

  • Le testament doit être écrit de la main du testateur
  • Le testateur doit indiquer la date à laquelle le testament a été établi
  • Le testament doit être signé par le testateur

Il n’y a aucune autre forme à respecter, à la différence du testament authentique, le recours à un notaire n’est pas obligatoire. Toutefois, vous avez la possibilité de vous adresser à un notaire si vous souhaitez qu’il conserve votre testament dans son étude.

Si l’une de ces conditions n’est pas respectée, le testament olographe n’est pas valable et pourra être contesté avec succès devant le juge.

Testament olographe : comment l’anéantir ?

 

Le testateur a la possibilité de décider lui-même d’anéantir son testament :

  • En révoquant son testament : il peut rédiger un nouveau testament en incluant une disposition mentionnant par exemple « je révoque toutes les dispositions antérieures ». Les dispositions de l’ancien testament n’auront plus aucun effet.
  • En détruisant son testament : le fait de détruire l’original d’un testament olographe (en le déchirant, brûlant…) anéanti l’acte. Ses dispositions ne seront plus applicables.

Les héritiers ont la possibilité de demander l’annulation du testament olographe devant le tribunal de grande instance après la mort du testateur.

Testament olographe : avantages et inconvénients

 

Avant de se lancer dans la rédaction d’un testament, il est important d’avoir en tête les différentes possibilités qui s’offrent à vous. Il existe en effet plusieurs types de testaments qui ont chacun leurs avantages et inconvénients.

Le testament olographe a 4 principaux avantages :

  • Simplicité : un testament olographe est simple à établir, il est possible de le rédiger en toute autonomie.
  • Confidentialité : le contenu du testament reste secret
  • Gratuité : le testament olographe est en principe gratuit, à moins que le testateur ne demande à un notaire de le conserver. Le prix d’un testament correspond en effet aux frais de notaire à débourser.
  • Facilité de révocation, d’annulation ou de destruction : le testament olographe est un acte facile à révoquer car il est rédigé par un particulier. À la différence du testament authentique, ce n’est pas le notaire qui a dressé le testament mais le testateur, il pourra donc être facilement annulé, détruit ou révoqué.

Le testament olographe a toutefois 4 inconvénients :

  • Mauvaise protection contre les manoeuvres : le testateur rédige lui-même son testament, sans qu’un notaire ne l’assiste. Il sera donc plus facile pour des tiers d’influencer voire de manipuler le testateur.
  • Difficulté d’interprétation : à la différence d’un testament authentique nécessairement clair et dépourvu d’ambiguité puisque rédigé par un notaire, un testament olographe est susceptible d’être difficile à interpréter.
  • Risque de perte : à la différence d’un testament authentique qui est nécessairement conservé par le notaire dans son étude, un testament olographe peut être gardé par le testateur lui-même. Ainsi, le document peut être facilement égaré voire jamais découvert par les héritiers.
  • Force probante restreinte : le document n’étant pas rédigé par un notaire, il peut facilement être remis en question par une preuve contraire : il fait foi jusqu’à preuve du contraire. Le contenu et la date d’un testament authentique sont eux plus difficile à contester puisqu’un notaire est intervenu, une simple preuve contraire ne suffit pas pour le remettre en question : une procédure d’inscription de faux est nécessaire.

 

Avostart a été créée pour permettre à tous d’avoir accès au droit via une information juridique sérieuse et de qualité. C’est pourquoi notre contenu est rédigé par des experts dotés d’une formation juridique.

Fiche pratique rédigée par Marie Serre | Marie est diplômée d'un Master 2 en Droit privé général à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.