La retraite progressive permet de percevoir une partie de la retraite tout en travaillant à temps partiel.

Retraite progressive : pour qui ?

Temps de lecture : 5 min
Par Barbara Göller — Mise à jour le 23/12/2020

L’ESSENTIEL

  • La retraite progressive permet à une personne de percevoir une partie de sa retraite alors qu’elle continue d’exercer, à temps partiel, une activité professionnelle.
  • Cette activité professionnelle doit impérativement représenter entre 40 % et 80 % d’un temps plein.
  • Le bénéficiaire doit également remplir certaines conditions pour pouvoir en bénéficier. Notamment, il devra être âgé de plus de 60 ans.
  • Votre employeur a le droit d’accepter ou de refuser votre demande de retraite progressive : il n’est pas tenu d’accepter de réduire votre temps de travail.
  • Vous continuez à payer les cotisations retraite et à acquérir de nouveaux droits à la retraite au cours de votre retraite progressive.

La retraite progressive désigne le fait de continuer une activité professionnelle à mi-temps, tout en percevant une partie de sa pension retraite. Mais comment bénéficier de la retraite progressive ? Comment est-elle calculée ? Quels sont les avantages ou désavantages de cette forme de retraite ? Pas d’inquiétude : on vous explique tout ce que vous devez savoir sur la retraite progressive !

La retraite progressive en 2020

La retraite progressive permet à une personne de plus de 60 ans de percevoir une partie de sa retraite alors qu’elle continue d’exercer, à temps partiel, une activité professionnelle.

🔦 Pour pouvoir en bénéficier, vous devez remplir plusieurs conditions :

  • être âgé de 60 ans ou plus (2 ans avant l’âge légal de départ à la retraite)
  • exercer une activité salariée – vous êtes :
    • salarié agricole
    • artisan
    • commerçant
    •  exploitant agricole
  • vous réunissez au moins 150 trimestres dans tous vos régimes de retrait de base (hors Agirc-Arrco).

Attention ⚠️ : la retraite progressive n’est donc pas possible pour lorsque vous exercez une activité non salariée, tel que pour un microentrepreneur. Il en va de même pour les professions libérales ainsi que pour les fonctionnaires et les agents des entreprises et établissements publics relevant des régimes dits « spéciaux » (par exemple : SNCF, RAPT, EDF, etc.).

⌛ Lorsque vous remplissez ces conditions, vous devez ensuite travailler à temps partiel. Ce travail doit impérativement représenter entre 40 % et 80 % d’un temps plein. Il est important de savoir que vous n’êtes pas obligé d’exercer votre temps partiel auprès d’un seul et même employeur. Effectivement, plusieurs temps partiels cumulés peuvent être additionnés lorsque vous êtes un salarié multi-employeurs.

De plus, la retraite progressive est tant possible dans le cadre d’un CDI que dans le cadre d’un CDD.

📅 Effectivement, pour pouvoir bénéficier de la retraite progressive, il suffit que la durée légale du travail soit exprimée en heures réparties sur la semaine ou le mois. En revanche, une retraite progressive n’est alors pas envisageable dans le cadre d’un contrat de travail « au forfait« , lorsque le temps de travail est annualisé.

Bon à savoir 📝 : vous êtes déjà à temps partiel avant de liquider votre retraite progressive ? Vous pouvez alors tout de même bénéficier de ce régime.

Retraite progressive et accord de l’employeur

👉 Lorsque vous souhaitez bénéficier du dispositif de retraite progressive, vous devez tout d’abord faire part de cette volonté à votre employeur. Votre employeur a le droit d’accepter ou de refuser votre demande. Il n’est en principe pas tenu d’adopter un tel dispositif et est en droit de refuser d’accorder un temps partiel au salarié qui en fait la demande.

Bon à savoir 📝 : certaines exceptions à ce principe existent. C’est notamment le cas lorsque votre accord collectif prévoit cette possibilité d’aménagement de fin de carrière.

Cela vaut également pour vous. Ainsi, votre employeur ne dispose pas de la possibilité de vous imposer le passage à un temps partiel. L’accord des deux parties est ainsi nécessaire afin de pouvoir mettre en œuvre la retraite progressive.

🔦 Si vous parvenez à vous mettre d’accord avec votre employeur :

  • votre employeur devra déclarer le temps partiel à l’aide de l’attestation employeur de retraite progressive
  • vous devez transmettre à votre caisse de retraite une déclaration sur l’honneur certifiant que vous n’exercez pas d’autre activité que celle vous permettant de bénéficier du dispositif.

Bon à savoir 📝 : en tant que salarié, vous pouvez demander ce formulaire auprès de votre caisse d’assurance retraite et de santé au travail (Carsat). Si vous êtes salarié agricole, vous pouvez le demander auprès de votre caisse de Mutualité sociale agricole (MSA).

La même démarche devra ensuite être effectuée auprès de votre caisse de retraite complémentaire (Agirc-Arrco).

Attention ⚠️ : vous devez par la suite veiller à bien répondre à tous les questionnaires envoyés par votre caisse de retraite. Effectivement, ces questionnaires visent à s’assurer que vous remplissez toujours les conditions nécessaires pour bénéficier de ce dispositif. À défaut de réponse, vous risquez de voir votre pension de retraite suspendue.

Simulation de calcul de la retraite progressive

💰 Lorsque vous décidez de mettre en place une retraite progressive, vous recevez une pension retraite dont le montant dépend :

  • des droits acquis que vous avez acquis au moment de la demande de la retraite progressive
  • du temps partiel que vous continuez d’exercer. Par exemple : si vous travaillez à 55%, vous percevrez 45 % de votre pension.

📅 Ensuite, chaque année, votre pension est revalorisée dans les mêmes conditions que les retraites de base. Cependant, autrement que dans le cadre d’une retraite traditionnelle, de nouveaux droits seront également ajoutés à votre retraite.

Ainsi, la pension progressive est recalculée afin de prendre en compte :

  • les trimestres de cotisation validés
  • les points supplémentaires de retraite acquis.

Vous continuez donc à payer les cotisations retraite et à acquérir de nouveaux droits à la retraite. Votre pension retraite augmente donc au fur et à mesure.

Bon à savoir 📝 : le montant entier de votre retraite progressive se calcule selon la même formule que votre retraite définitive.

Vous souhaitez connaître vos droits ?

Réactif et efficace

Réponse garantie de la part d'un avocat expert pour votre situation en moins de 24h

Plus de 50 000 utilisateurs nous font confiance

Bénéficiez de l'aide d'un réseau d'avocats et d'experts de qualité pour trouver la meilleure solution.

Connaître mes droits