La retraite anticipée d'un salarié handicapé

La retraite anticipée d’un salarié handicapé – secteur privé : on vous dit tout !

Temps de lecture : 4 min
Par Nazlie Ainouddine — Mise à jour le 30/07/2021

COMPRENDRE LA RETRAITE ANTICIPEE DU SALARIE HANDICAPE ISSU DU SECTEUR PRIVE

L’ESSENTIEL

  • Tout individu en situation d’handicap peut prétendre à une retraite anticipée.
  • La retraite anticipée du salarié handicapé nécessite la réunion de plusieurs conditions dont un certain taux d’handicap et une durée minimale d’assurance requises.
  • Son octroi n’est pas automatique. Vous devez en faire la demande.

Vous vous demandez ce qu’est la retraite anticipée du salarié handicapé ? Dans quelles circonstances pouvez-vous y prétendre ? Sous quelles conditions ? A quel moment ? Aucune inquiétude à avoir ! Soyez rassuré on reste focus sur vos droits et nous répondons à l’ensemble de vos question sur la retraite anticipée du salarié handicapé !

La retraite anticipée d’un salarié handicapé : comment ça marche ?

💰 En tant qu’handicapé, sachez que vous pouvez bénéficier d’une retraite anticipée. C’est ce qu’on appelle la retraite anticipée du salarié handicapé. Vous pouvez en effet partir à la retraite avant l’âge légal de départ à la retraite si vous remplissez certaines conditions. On vous en dit plus juste ici !

Conditions d’handicap

Vous pouvez prétendre à un départ anticipé à la retraite si vous êtes atteint d’une incapacité permanente. En effet, si vous êtes atteint d’une incapacité égale ou supérieure à 50 % vous pouvez bénéficier d’un départ anticipé à la retraite. Par ailleurs, votre incapacité permanente doit être reconnue par la maison départementale des personnes handicapées (MDPH).

Conditions de durée de cotisation

Vous devez également remplir des conditions d’assurance vieillesse. En effet, il vous incombe de prouver d’une durée d’assurance retraite depuis la reconnaissance de votre handicap par la MDPH. Cette durée est variable selon l’année de naissance et l’âge de départ à la retraite souhaité.

💡 Bon à savoir : un simulateur existe sur le site officiel info-retraite.fr si vous ne souhaitez pas faire vous même ce calcul. Il vous suffira simplement de rentrer votre date de naissance.

Par ailleurs, si vous avez bénéficié de la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé pour les périodes antérieures au 31 décembre 2015, elles seront prises en compte dans le calcul de la durée d’assurance (totale et cotisée).

Reconnaissance des périodes d’incapacité permanente

Vous remplissez les conditions de durée d’assurance vieillesse requises mais vous n’avez pas la possibilité de justifier pour une partie de cette durée de la reconnaissance de votre handicap ? Vous avez la possibilité de demander la validation de cette période. En effet, cette demande de validation pourra être faite lors de votre demande de retraite. Cependant, pour pouvoir y prétendre, vous devez être atteint d’une incapacité permanente reconnue d’au moins 80 %.

Retraite anticipée d’un salarié handicapé : démarches

Pour pouvoir bénéficier de la retraite anticipée en raison de votre handicap, vous devez effectuer un ensemble de formalités.

👉 En effet, il faut adresser dans un premier temps une demande d’attestation de départ en retraite anticipée des assurées handicapés à votre Carsat. Ensuite, vous devrez joindre à ce document l’ensemble des pièces justificatives attestant de votre handicap pendant la période d’assurance vieillesse requise ou de la reconnaissance de votre qualité de travailleur handicapée avant 2016.

👉 Vous n’avez pas de documents attestant de la reconnaissance de votre handicap pendant une période travaillée ? Sachez que vous avez la possibilité de demander la validation de cette durée. A cette fin, vous devez fournir les documents suivants :

  • un courrier précisant la ou les périodes concernées
  • une décision de la MDPH attestant votre taux d’incapacité d’au moins 80 % à la date de votre demande de retraite
  • ainsi que votre dossier médical sous pli fermé avec la mention confidentiel-secret médical permettant de prouver votre taux d’incapacité au cours de la ou des différentes périodes à valider.

👉 Votre caisse de retraite étudiera votre dossier. Enfin, il vous suffira de remplir le formulaire cerfa 12772*06 et l’adresser à votre Carsat.

Votre retraite est calculée avec un taux minimum de 50 %.

Vous souhaitez connaître vos droits ?

Réactif et efficace

Réponse garantie de la part d'un avocat expert pour votre situation en moins de 24h

Plus de 100 000 utilisateurs nous font confiance

Bénéficiez de l'aide d'un réseau d'avocats et d'experts de qualité pour trouver la meilleure solution.

Connaître mes droits