Vous envisagez de rédiger un testament et vous vous demandez combien coûte un testament ? Les sommes à débourser sont plus ou moins importantes selon le type de testament pour lequel vous optez. Faire un testament peut être un vrai budget ! Il est important d’avoir les chiffres en tête avant de vous lancer.

Quel est le coût d’un testament ? Est-il possible de faire gratuitement un testament ? On vous dit tout !

Sommaire

  1. Un testament est-il nécessairement payant ?
  2. Quel est le prix des différents types de testament ?

Quel est le prix d'un testament ?

Un testament est-il nécessairement payant ?

 

Dans la majorité des cas, faire un testament est gratuit.

Vous n’aurez à débourser des frais uniquement lorsqu’un notaire intervient dans la procédure : en l'absence de notaire, le testament sera gratuit. Une succession sans notaire est envisageable dans un certain nombre de cas.

Si l’intervention d’un notaire n’est pas forcément nécessaire pour rédiger un testament, il peut avoir un rôle à plusieurs niveaux :

  • Mission de rédaction du testament
  • Mission de conservation du testament : même si vous n’avez pas eu recours à un notaire pour rédiger le testament, vous pouvez faire appel à un notaire dans un second temps, pour lui demander de conserver le testament dans son étude.
  • Mission d’ouverture et de description du testament au moment du décès du testateur.

L’intervention du notaire, qu’elle ait lieu lors de la rédaction du testament ou pour conserver le testament, engendre des coûts qu’il est important d’avoir en tête avant de coucher par écrit ses dernières volontés. Combien coûte un testament ? On fait le point.

Quel est le prix des différents types de testament ?

 

Rédiger un testament n’est pas toujours gratuit : dès lors qu'un notaire intervient, il y aura des frais à débourser.

En effet, le notaire facture chacune de ses missions : 

  • La rédaction du testament est facturée à hauteur de 115,39 euros HT.
  • Les frais de conservation, d'ouverture et de description du testament s'élèvent à 53,84 euros HT (la moitié des frais est destinée à couvrir la conservation et l’autre moitié rémunère l'ouverture et la description du document lors du décès du testateur).

 À noter : les frais de conservation, d’ouverture et de description ne sont pas facturés lorsque le notaire s'est également occupé de la rédaction du testament.

Dans chacun des types de testament, l'étendue des missions du notaire varie. Le prix du testament diffère donc en conséquence.

  • Dans le cas d'un testament olographe, le document est rédigé par le testateur lui-même mais peut être déposé dans un second temps chez le notaire. Dans ce cas, le testateur devra s'acquitter des frais de conservation, d’ouverture et de description de 53,84 euros HT.

À noter : il n’est en aucun cas obligatoire de faire appel à un notaire pour conserver un testament olographe. Il est tout à fait possible de rester en possession de son testament sans avoir recours à un notaire. Dans ce cas, faire un testament olographe sera gratuit.

  • Dans le cas d’un testament authentique, le document est rédigé par le notaire, le testateur devra payer les frais de rédaction qui s’élèvent à 115,39 euros HT, mais est dispensé de régler les frais de conservation, d’ouverture et de description.
  • Un testament mystique peut ou non être rédigé par un notaire. Dans tous les cas, il devra nécessairement être déposé chez un notaire. Ainsi :
    • Si le testateur fait rédiger son testament par un notaire : il doit régler 115, 39 euros HT de frais de rédaction mais est dispensé des frais de conservation, d’ouverture et de description.
    • Si le testament n'est pas rédigé par un notaire : le testateur devra uniquement s'acquitter des frais de conservation, d’ouverture et de description de 53,84 euros HT.
  • S’agissant du testament international, comme pour le testament mystique, le prix du testament variera selon le rôle qu'aura joué le notaire.

 

Avostart a été créée pour permettre à tous d’avoir accès au droit via une information juridique sérieuse et de qualité. C’est pourquoi notre contenu est rédigé par des experts dotés d’une formation juridique.

Fiche pratique rédigée par Marie Serre | Marie est diplômée d'un Master 2 en Droit privé général à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.