Le revenu de solidarité active (RSA) est une aide financière aux personnes en recherche d’emploi ou aux revenus modestes. Un certain nombre de facteurs rentrent en compte pour calculer son montant, comme le revenu du foyer et sa composition.

Alors, quel est le montant du RSA ? Comment peut-on le calculer ? Nous vous expliquons tout ce qu’il faut savoir pour y voir plus clair.


Quel est le montant du RSA ? Comment peut-on le calculer ? Voici nos explications pour tout comprendre.

Le calcul du revenu de solidarité active (RSA)

 

Communément appelé RSA, le revenu de solidarité active est une contribution financière accordée aux personnes en recherche d’emploi ou dont le revenu est modeste.

Son montant est calculé à partir de plusieurs facteurs :

  • Un montant forfaitaire variant selon la composition du foyer et le nombre d’enfants ou personnes à charge, le cas échéant

  • Les ressources du foyer

Bon à savoir : faites le point sur les démarches pour toucher le RSA

En pratique, comment faut-il procéder ?

 

Pour déterminer le montant du RSA, il faut calculer la différence entre le montant forfaitaire et les ressources du foyer concerné

Evaluer le montant forfaitaire

 

Le montant forfaitaire pris en compte pour calculer le RSA dépend du type de foyer concerné par la demande.

Des montants indicatifs sont prévus par la loi :

  • Pour une personne seule, le montant est de 559,74 euros

  • Pour une famille monoparentale, le montant va dépendre du nombre d’enfants et personnes à charge et de si le parent est considéré comme un parent isolé :

    • Personne seule :

      • 1 enfant : 839,62 euros

      • 2 enfants : 1 007,55 euros

      • Au delà : 223,89 euros par enfant ou personne à charge supplémentaire

    • Parent isolé :

      • 0 enfant (soit une mère isolée enceinte) : 718,78 euros

      • 1 enfant : 958,37 euros

      • 2 enfants : 1 197,97 euros

      • Au-delà : 239,59 euros par enfant ou personne à charge supplémentaire

  • Pour un couple, le montant va varier selon que celui-ci a des enfants ou personnes à charge :

    • 0 enfant : 839,62 euros

    • 1 enfant : 1 077,55 euros

    • 2 enfants : 1 175,47 euros

    • Au-delà : 223,89 euros par enfant ou personne à charge supplémentaire

À noter : un parent isolé est une femme enceinte ou une personne ayant au moins 1 enfant ou 1 personne à charge et qui se retrouve seule des suites d’un décès, d’un divorce...

Déterminer les ressources du foyer

 

Pour déterminer les ressources du foyer, on établit une moyenne des revenus perçus dans les 3 mois précédant la demande.

Pour effectuer cette moyenne, sont notamment pris en compte :

  • Les revenus d'activité salariée (par exemple, les salaires, primes ou indemnités de licenciement) et/ou non salariée 
  • Les avantages en nature (par exemple, si votre métier vous permet d’occuper un logement à titre gratuit
  • Les allocations (ARE, indemnités journalières comme l'indemnité journalière d'assurance maladie ou d'accident du travail, les allocations familiales, les aides au logement telles que l’APL ou l’ALS, certaines prestations familiales...)

Les aides au logement sont calculées de manière mensuelle et forfaitaire en fonction du nombre de personnes formant le foyer :

  • 1 personne : 67,17 euros

  • 2 personnes : 134,34 euros

  • 3 personnes ou plus : 166,24 euros

Par exemple : vous êtes un couple avec 3 enfants à charge, et bénéficiez des allocations familiales et de l’APL. Pour calculer votre RSA, il faut faire l’opération suivante : (montant forfaitaire) - (allocations familiales) - (APL) = 1 399,36 euros - 131,55 - 166,24 euros = 1 101,57 euros.

Vous savez maintenant tout du montant du RSA ! N'hésitez pas à vous renseigner sur les droits et obligations du bénéficiaire du RSA.

 

Avostart a été créée pour permettre à tous d’avoir accès au droit via une information juridique sérieuse et de qualité. C’est pourquoi notre contenu est rédigé par des experts dotés d’une formation juridique.

Fiche pratique rédigée par Lou Blouin I Lou est diplômée d'une double maîtrise en droits français et anglais de King’s College London et de l’Université Paris 1 (Panthéon-Sorbonne).