L'image répresente un salarié qui rédige une lettre de notification informant l'employeur de son intention de mettre fin au contrat de travail pendant la période d'essai.

Lettre de rupture de période d’essai par le salarié

Temps de lecture : 4 min
Par Yu Zhou — Mise à jour le 17/09/2020

L’ESSENTIEL

  • Pendant toute la durée de la période d’essai, vous pouvez librement mettre fin à votre contrat de travail sans avoir à vous justifier.
  • En tant que salarié, vous devez respecter un délai de prévenance de 48 heures. Ce délai est réduit à 24 heures si la durée de votre présence au sein de l’entreprise est inférieure à 8 jours.
  • Pour cela, aucun formalisme particulier n’est imposé. Mais il est tout de même préférable d’informer votre employeur de votre intention par lettre recommandée avec accusé de réception.
  • Dans ce cas, votre délai de prévenance commence à courir à partir de la réception de lettre par votre employeur.
  • Si votre employeur ne respecte pas le délai de prévenance, il doit tout de même continuer à vous rémunérer jusqu’à la fin du délai dû. Il s’agit d’une indemnité compensatrice.

Vous vous rendez compte pendant la période d’essai que votre emploi ne satisfait pas pleinement vos attentes professionnelles. Alors, comment faire pour mettre fin au contrat de travail ? Quel est le délai de prévenance à respecter ? Est-il obligatoire d’adresser une lettre de rupture à votre employeur ? Ne vous inquiétez pas, on répond à vos questions !

Peut-on démissionner pendant la période d’essai ?

🙋 La période d’essai a pour objectif de permettre, d’un côté, à l’employeur de tester la compétence professionnelle du salarié, de l’autre côté, au salarié de s’assurer que les tâches qui lui sont réellement confiées correspondent à ses attentes.

Il s’agit d’une période particulière pendant laquelle les deux parties sont en droit de mettre fin librement au contrat de travail.

📝 Attention : la période d’essai doit être prévue dans votre contrat de travail ou promesse d’embauche. À défaut, vous serez considéré comme ayant été embauché définitivement par votre employeur.

En tant que salarié, lorsque vous souhaitez rompre le contrat de travail pendant la période d’essai, vous n’avez pas à vous justifier. Cependant, vous devez respecter un délai de prévenance :

La durée de votre présence dans l’entrepriseLe délai de prévenance applicable
Entre 1 jour et 7 jours24 heures
Plus de 8 jours48 heures

📮 Afin d’éviter tout litige futur, il est préférable d’adresser une lettre de rupture à votre employeur par courrier recommandé avec accusé de réception. Vous pouvez également la transmettre par remise en main propre contre décharge.

📌 Bon à savoir : l’employeur est également libre de mettre fin à la relation contractuelle à tout moment pendant la période d’essai. Cependant, le motif de la rupture doit être lié à vos compétences professionnelles.

Lorsque vous estimez que la rupture est fondée sur un motif discriminatoire, vous pouvez saisir le conseil de prud’hommes afin d’obtenir des dommages et intérêts pour rupture abusive.

Si la rupture est fondée sur un motif disciplinaire, l’employeur doit engager la procédure disciplinaire s’il souhaite mettre fin à votre contrat.

Rupture de période d’essai sans délai de prévenance

⏰ Pour rappel, lorsque vous prenez l’initiative de mettre fin au contrat de travail, vous devez respecter un délai de prévenance de 48 heures. Ce délai est raccourci à 24 heures si la durée de votre présence dans l’entreprise est inférieure à 8 jours calendaires.

En revanche, si la rupture est à l’initiative de votre employeur, le délai de prévenance est plus long.

La durée de votre présence dans l’entrepriseLe délai de prévenance
Moins de 8 jours24 heures
Entre 8 jours et 1 mois48 heures
Entre 1 mois et 3 mois2 semaines
Plus de 3 mois1 mois

Si l’employeur se trouve dans l’impossibilité de respecter le délai précité, il doit toutefois continuer à vous payer jusqu’au terme du délai applicable.

💰En effet, il s’agit d’une indemnité compensatrice, à défaut de laquelle votre employeur pourrait se voir condamné au paiement des dommages et intérêts.

🔦Attention : si vous avez commis une faute grave, votre employeur n’a pas à vous verser cette indemnité. Sont considérées comme fautes graves :

  • abandon de poste
  • erreur ou négligence grave (par exemple : le non-respect des horaires de travail ou l’oubli d’envoyer un arrêt maladie)  
  • vol au sein de l’entreprise à des fins personnelles
  • etc.

Rupture de période d’essai : modèle de lettre

Vous trouverez ci-dessous un modèle de lettre que vous pouvez remplir et adresser directement à votre employeur.

L'image répresente un modèle de lettre de notification de rupture de période d'essai.

🙋 Comment annoncer une fin de période d’essai à l’employeur ?

Vous pouvez mettre fin à votre période d’essai à tout moment sans avoir à vous justifier. Cependant, vous devez respecter un délai de prévenance. En savoir plus

🤔 Qu’est-ce que le délai de prévenance ? 

Il s’agit d’un délai à respecter entre la notification de la rupture et la rupture effective du contrat de travail. En savoir plus

📝 Comment rédiger une lettre de rupture de période d’essai ?

Il n’existe pas de formalisme particulier à respecter. Cependant, vous devez manifester clairement votre intention de mettre fin à la période d’essai. En savoir plus

Vous souhaitez connaître vos droits ?

Réactif et efficace

Réponse garantie de la part d'un avocat expert pour votre situation en moins de 24h

Plus de 100 000 utilisateurs nous font confiance

Bénéficiez de l'aide d'un réseau d'avocats et d'experts de qualité pour trouver la meilleure solution.

Connaître mes droits