Le Livret A ou le LDD sont deux produits d'épargne réglementés. Quelles sont les différences entre ces produits ? On vous explique tout !

LDD ou livret A : que choisir pour épargner au mieux ?

Temps de lecture : 6 min
Par Agathe Andorin — Mise à jour le 15/06/2021

L’ESSENTIEL

  • Un livret d’épargne réglementé est une placement sécurisé, sans frais, fourni par un établissement bancaire et régi par l’État qui vous permet d’épargner, à un taux défini à l’avance, en laissant votre épargne accessible à tout moment.
  • Le Livret A et le LDD sont des produits d’épargne réglementés. Leur taux d’intérêt est de 0,50 %. En revanche, il existe des différences entre ces deux livrets.
  • Par exemple, le plafond du Livret A est de 22 950 €, contre 12 000 € pour le LDD.
  • Néanmoins, si ces deux produits sont similaires, ils ne visent pas à financer les mêmes projets. Le Livret A vise généralement le financement de logement social, alors que le LDD vise à financer des PME.

Le Livret A et le LDD (Livret de Développement Durable) sont deux produits d’épargne réglementés, c’est-à-dire dont certaines caractéristiques sont fixées par l’État. S’ils partagent un même taux et des conditions d’accès similaires, des différences subsistent.

Quelles sont ces différences ? Quel produit rapporte le plus entre le Livret A et le LDD ? Quels sont leurs plafonds respectifs ? Pas d’inquiétude, on vous explique tout ce que vous devez savoir sur le LDD et le Livret A !

Qui rapporte le plus entre le Livret A ou le LDD ?

📌 Rappel : le Livret A est un produit d’épargne réglementé. C’est aussi le support d’épargne préféré des Français. Il bénéficie d’un statut tout à fait particulier, notamment grâce à une totale disponibilité des fonds et à un rendement net d’impôts. Le taux d’intérêt annuel du Livret A est de 0,50 %.

Le Livret de Développement Durable (LDD), ancien Codevi, est également un produit d’épargne rémunéré dont les fonds sont disponibles à tout moment. Tous les établissements bancaires peuvent le proposer. Tout comme le Livret A, son taux d’intérêt annuel est de 0,50 %.

Pour vous aider à choisir entre le Livret A ou le LDD, voici un tableau récapitulatif des points communs et différences entre ces deux produits :

CaractéristiquesLivret ALDD
Taux0,50 %0,50 %
Plafond22 950 €12 000 €
FiscalitéExonéré à 100 %Exonéré à 100 %
VersementsLibres et gratuitsLibres et gratuits
RetraitsAutorisésAutorisés
Montant minimum initial10 € en moyennePas de montant minimum obligatoire
(10 € en moyenne)
Destination des fondsLogement socialFinancement des PME
Durée de détentionIllimitéeIllimitée
Calcul des intérêtsLe 1er et le 16 de chaque moisLe 1er et le 16 de chaque mois
AccessibilitéTout âgeTout âge

Ainsi, ces deux produits d’épargne rapportent techniquement les mêmes sommes d’argent (car le même taux d’intérêt s’applique). La différence se fait alors sur le plafond (le Livret A permettant alors de placer plus d’argent).

Plafond Livret A

🔝 Le plafond du Livret A est de 22 950 euros. Néanmoins, la capitalisation des intérêts peut porter le solde du Livret A au-delà de cette limite.

Il existe deux exceptions au plafond normal du Livret A :

  • les associations, qui ont le droit de verser jusqu’à 76 500 euros sur un Livret A
  • et les organismes d’habitation à loyer modéré (HLM) qui ne sont soumis à aucune limite.

Livret LDD plafond

🔝 Le plafond du LDD, c’est-à-dire le montant maximum qu’il est possible de verser sur un LDD, est de 12 000 euros depuis le 1er octobre 2012.

Par conséquent, le plafond du LDD est presque deux fois moins élevé que celui du Livret A. Dans les faits, le montant disponible sur un Livret de développement durable, peut être plus élevé que cette limite. C’est en effet le cas si le capital déposé sur le LDD est de 12 000 euros et que les intérêts créditeurs cumulés viennent s’y ajouter.

💡 Bon à savoir : le Livret de Développement Durable (LDD) a remplacé en 2007 le Codevi puis s’est transformé en 2017 pour devenir le Livret de Développement Durable Solidaire (LDDS). On vous en dit plus sur ce nouveau produit d’épargne plus bas ! 👇

Livret A et LDD plein

Il existe plusieurs alternatives au Livret A et au LDD lorsque leurs plafonds ont été atteints. Tout dépend de l’objectif de l’épargnant.

👉 S’il s’agit de mettre de l’argent de côté de façon temporaire, l’épargnant peut se tourner vers certains comptes épargne rémunérés imposables, aussi appelés « comptes sur livret bancaire ». Les plus rémunérateurs rapportent de 0,6 à 0,8 % brut annuel avant impôt et prélèvements sociaux.

👉 S’il s’agit de placer de l’argent à plus long terme, il faut bien souvent accepter de perdre une part de sécurité pour gagner en profits. Il existe alors un éventail varié de placements plus ou moins rémunérateurs, plus ou moins liquides et dont la durée de détention peut être contrainte par des régimes fiscaux particuliers.

Enfin, il existe également d’autres placements intéressants en fonction de votre situation tels que :

  • le Plan Épargne Logement (PEL) : c’est un compte d’épargne réglementé. Il peut vous aider à constituer une épargne destinée à l’achat d’un bien immobilier ou pour des travaux. Pour ouvrir un PEL, vous devez verser un montant minimum requis (225 €). Par ailleurs, vous devez verser sur votre PEL un montant minimum de 540 € au cours d’une année
  • et enfin le Livret d’épargne populaire (LEP) : ce produit d’épargne dispose d’un taux actuellement fixé à 1 % (depuis le 1er février 2020), soit 0,50 point de plus que le Livret A. En revanche, son plafond est de 22 950 euros, et son ouverture est soumise à conditions de ressources.

LDDS : qu’est-ce que c’est ?

Le Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS) appartient à la catégorie des livrets d’épargne réglementés défiscalisés.

Tout comme ses pairs le Livret A, le Livret Jeune, et le Livret d’Épargne Populaire, les intérêts du LDDS sont entièrement défiscalisés. En effet, il n’y a pas de prélèvements sociaux, ni d’impôt sur le revenu à payer.

Comme le Livret A, le LDDS offre des risques minimes, et une disponibilité immédiate des fonds, ce qui en fait une épargne de précaution très avantageuse.

💰 Il sert à financer les petites et moyennes entreprises et l’économie sociale et solidaire. Par ailleurs, depuis le mois d’octobre 2020, il offre la possibilité de réaliser un don à une entreprise relevant de l’économie sociale et solidaire.

Mais à quelles conditions peut-on ouvrir un LDDS ? 🤔

Le LDDS est ouvert à tout particulier, majeur comme mineur (sous conditions). La seule exigence à remplir est d’être domicilié fiscalement en France.

Par ailleurs, le nombre de LDDS est limité à un par personne, et 2 par foyer fiscal. De plus, pour pouvoir ouvrir deux livrets d’épargne réglementée, vous et votre conjoint devez être mariés ou pacsés.

La loi ne prévoit pas de montant minimum de versement. Cependant, la plupart des établissements demandent un versement initial de 15 €. Les retraits et les versements sont, par la suite, libres.

Enfin, pour fermer votre LDDS, il vous suffit d’en informer votre banque par lettre simple ou en vous déplaçant auprès de votre agence. Vous devrez alors préciser les informations suivantes :

  • références du LDDS
  • et le numéro de compte où doivent être déposées les sommes restant sur le livret.

En cas de clôture du LDDS en cours d’année, les intérêts sur la période courue depuis le début de l’année sont crédités au jour de clôture.

Vous avez besoin d'aide pour choisir entre le LDD et le Livret A ?

Plus de 100 000 utilisateurs nous font confiance

Bénéficiez de l'aide d'un réseau d'avocats et d'experts de qualité pour trouver la meilleure solution.

Réactif et efficace

Réponse garantie de la part d'un avocat expert pour votre situation en moins de 24h

Ouvrir un livret