Cette image représente une voiture dont le propriétaire a un malus et se demande comment assurer sa voiture.

L’assurance auto et le malus : quelles solutions ?

Temps de lecture : 6 min
Par Barbara Göller — Mise à jour le 12/05/2020

L’ESSENTIEL

  • Le coefficient bonus-malus permet à votre assureur d’ajuster, une fois par an, le montant de votre prime d’assurance à vos antécédents de conduite (accidents ou autres sinistres).
  • Ainsi, plus vous êtes responsables d’accidents, plus la prime d’assurance que vous devez payer sera élevée.
  • Or, si l’assureur considère que votre coefficient bonus-malus est trop élevé (autrement dit, que vous commettez trop d’accidents), il peut prendre la décision de résilier votre contrat.
  • Vous devez alors trouver un autre assureur, prêt à garantir votre véhicule. Pour cela, vous pouvez vous adresser à une assurance « pour malussés » ou au bureau central de tarification.
  • Les accidents de stationnement sans tiers identifié, vols, incendies et bris de glace ne sont pas pris en compte dans le calcul de votre coefficient bonus-malus.

Votre prime a augmenté ? Votre assureur vous informe de la rupture de votre contrat d’assurance auto ? Vous n’arrivez pas à trouver un assureur prêt à assurer votre véhicule ? Dans ces cas, il s’agit de la conséquence d’un important malus ! Mais de quoi s’agit-il ? Quelles solutions s’offrent à vous ? Pas de panique : on vous explique tout ce qu’il y a à savoir !

Assurance auto et malus : comment ça marche ?

💡 Aussi connu sous le nom de coefficient de réduction de majoration, le système de bonus-malus est utilisé par les assurances auto pour calculer votre prime d’assurance.

Il leur permet d’ajuster le prix de votre assurance auto en fonction de vos antécédents de conduite (sinistres, accidents, etc.) et de vous encourager à conduire de façon prudente et responsable.

🚗 Ainsi, si vous n’êtes pas responsable d’un accident au cours d’une année entière, vous bénéficiez d’un bonus. Ce bonus conduit à une baisse de votre prime d’assurance.

Autrement, si vous avez eu un accident pour lequel vous êtes en tout ou partie responsable, un malus vous est attribué. Ce malus a pour effet de faire augmenter votre prime d’assurance.

🖩 Le bonus-malus est calculé par votre assureur une fois par an. Son chiffre varie entre 0,5 et 3,5 :

  • 0,5 correspond au bonus maximum : un tel bonus réduit votre prime d’assurance de 50 % ;
  • 3,5 correspond au malus maximum : un tel malus augmente votre prime d’assurance de 350 %.

Si vous n’avez pas eu d’accident responsable pendant toute une année, votre bonus-malus est majoré de 25 %.

En revanche, pour chaque accident dont vous êtes responsable, votre bonus-malus est majoré de 25%. Si vous n’avez qu’une responsabilité partielle de l’accident, votre bonus-malus ne sera majoré que de 12,5 %.

Bon à savoir 📝: certains accidents n’impactent pas votre coefficient de bonus-malus. Il s’agit en particulier des :

  • accidents de stationnement sans tiers identifié ;
  • vols ;
  • incendies ;
  • bris de glace.

Assurance auto résiliée pour sinistres, que faire ?

La résiliation de l’assurance par l’assureur

❌ Votre assureur dispose, comme vous, de la possibilité de résilier votre assurance à sa propre initiative.

Ainsi, lorsque votre assureur juge votre coefficient bonus-malus trop important, il peut arriver qu’il ne souhaite plus vous assurer. Il dispose, dans ce cas, du droit de résilier votre police d’assurance.

Mais attention ⚠️: l’assurance auto reste pour vous une obligation, même si l’assureur vous résilie votre contrat. Vous devez alors impérativement retrouver un assureur qui est d’accord pour garantir votre véhicule.

Effectivement, conduire une voiture sans assurance est un délit en France. En commettant ce délit, vous risquez une amende de 3 750€ ainsi qu’une suspension de permis de 3 ans ou la confiscation du véhicule.

A noter : lorsque vous changez d’assurance auto, volontairement ou non, vous conservez votre coefficient de bonus-malus !

Comment faire pour retrouver une assurance auto ?

Il peut s’avérer difficile de trouver une assurance auto qui correspond à vos besoin. Les assureurs peuvent parfois être réticents à assurer une personne avec un bonus-malus très élevé.

⏳ S’il vous faut plus de temps pour comparer les assurances et trouver une offre satisfaisante, vous avez la possibilité de souscrire une assurance auto temporaire. Vous pouvez ainsi être assuré pour une durée d’1 à 90 jours.

Bon à savoir : vous avez la possibilité de souscrire une assurance auto en ligne, ce qui vous fait gagner du temps. En effet, la souscription en ligne vous permet d’être assuré rapidement.

💡 Sachez en tout cas qu’il existe des assureurs spécialisés dans les assurances auto pour malussés. Vous avez ainsi la possibilité de vous adresser à ces assureurs si vous n’arrivez pas à souscrire une assurance « classique ».

Le bureau central de tarification en tant que dernier recours

💡 De plus, l’Etat a mis en place le bureau central de tarification (BCT), que vous pouvez saisir lorsque vous n’arrivez plus à trouver d’assurance prête à vous faire un contrat.

Vous avez le droit de saisir le BCT après avoir reçu 2 refus. Ce bureau s’occupe ensuite des démarches auprès de différents assureurs afin de vous proposer une assurance auto.

Mais attention, cette procédure connait deux inconvénients :

  • d’une part, la procédure peut être longue : il faudra environ 2 mois au BCT pour examiner votre dossier ;
  • d’autre part, le prix de l’assurance sera plus élevé que le tarif moyen d’une assurance auto.

Comment savoir si vous avez un bonus ou un malus ?

Deux façons vous permettent de connaître votre coefficient bonus-malus :

👉 A l’aide des documents qui vous sont transmis par votre assurance auto.

Pour connaître votre bonus-malus, vous avez la possibilité de consulter votre dernier avis d’échéance que vous a adressé votre assureur. Effectivement, votre coefficient bonus-malus est indiqué sur chaque avis d’échéance.

Pensez à bien consulter le dernier avis d’échéance qui vous a été adressé pour voir coefficient bonus-malus actuel.

A défaut, vous avez également la possibilité de demander à votre assureur de vous faire parvenir un relevé d’informations.

👉 En faisant le calcul par vous-même.

De la même façon, vous pouvez procéder vous-même au calcul de votre coefficient bonus-malus.

Initialement, c’est-à-dire lorsque vous souscrivez à une assurance auto pour la première fois, votre coefficient est nul. Il correspond alors à 1.

✔️ Pour chaque année durant laquelle vous n’avez pas commis d’accident responsable, vous devez multiplier ce chiffre par 0,95.

❌ En revanche, si vous avez commis un ou plusieurs accidents, il faudra :

  • multiplier votre ancien coefficient par 1,25 par accident pour lequel vous avez l’entière responsabilité ;
  • multiplier votre ancien coefficient par 1,125 par accident pour lequel vous avez une responsabilité partielle.

Vous souhaitez connaître vos droits ?

Réactif et efficace

Réponse garantie de la part d'un avocat expert pour votre situation en moins de 24h

Plus de 50 000 utilisateurs nous font confiance

Bénéficiez de l'aide d'un réseau d'avocats et d'experts de qualité pour trouver la meilleure solution.

Connaître mes droits