L'allocation journalière de présence parentale

L’allocation journalière de présence parentale : faisons le point !

Temps de lecture : 5 min
Par Nazlie Ainouddine — Mise à jour le 24/08/2021

COMPRENDRE L’ALLOCATION JOURNALIERE DE PRESENCE PARENTALE

L’ESSENTIEL

  • L’allocation journalière de présence parentale est une aide financière versée au parent qui cesse son activité professionnelle pour s’occuper de son enfant dont l’état de santé nécessite sa présence et des soins médicaux.
  • Cette aide financière est versée par la Caisse d’allocations familiales ou la Mutualité sociale agricole. Pour en bénéficier, vous devez remplir des conditions d’attribution. De plus, il vous appartient d’en faire la demande.
  • Son versement est mensuel. Il est également limité dans le temps. Le montant de l’aide varie selon votre situation familiale et professionnelle.

Vous avez entendu parler de l’allocation journalière de présence parentale ? Pouvez-vous en bénéficier ? Sous quelles conditions ? Quel est le montant de cette allocation ? Quelles démarches devez-vous accomplir ? Et, concrètement, comment ça marche ? Soyez rassuré(e), Avostart reste focus sur vos droits. Nous répondons à l’ensemble de vos interrogations sur l’allocation journalière de présence parentale. 👇

L’allocation journalière de présence parentale : comment ça marche ?

💰 L’allocation journalière de présence parentale est une aide financière versée par la CAF ou la MSA. Elle s’adresse au parent, au proche aidant qui cesse son activité professionnelle pour s’occuper de son enfant dont l’état de santé nécessite sa présence et des soins médicaux. Ainsi, vous pouvez prétendre à cette allocation si vous vous occupez de votre enfant gravement malade, accidenté ou handicapé. Cependant, l’attribution de cette allocation n’est pas automatique. En effet, vous devez en faire la demande.

Quelles sont les conditions d’attribution ?

📄 Vous souhaitez prétendre à l’allocation journalière de présence parentale ? A cet égard, vous devez réunir les conditions suivantes :

  • remplir l’ensemble des conditions générales pour avoir droit aux prestations familiales ;
  • avoir un enfant à charge de moins de 20 ans. Votre enfant est atteint d’une maladie grave ou d’un handicap important, ou victime d’un accident grave. Votre présence à ses côtés est indispensable ;
  • avoir cessé ponctuellement votre activité professionnelle pour vous occuper de votre enfant ;
  • préalablement avoir demandé à votre employeur un congé de présence parentale ;
  • puis compléter une demande d’AJPP. De plus, vous devrez joindre à cette demande un certificat médical détaillé attestant de la nécessité des soins contraignants ainsi que de votre présence auprès de votre enfant. Ce certificat devra également indiquer la durée prévisible des soins de votre enfant.

A noter : le paiement de vos allocations chômage sera interrompu dès que vous commencerez à percevoir l’AJPP. Par ailleurs, vous ne pouvez pas prétendre à l’AJPP si vous êtes au chômage non indemnisé.

Non-cumul de l’AJPP avec certaines prestations

Vous ne pouvez pas cumuler l’allocation journalière de présence parentale avec certaines prestations. En effet, vous ne pouvez bénéficier de l’allocation journalière de présence parentale si vous percevez :

A noter : votre droit à l’AJPP dépend de l’avis du contrôle médical de l’assurance maladie. En effet, cet avis doit être favorable.

Versement de l’allocation journalière de présence parentale

Le montant de l’allocation journalière de présence parentale varie selon votre situation. En effet, il est fonction de votre situation familiale.

Montant de l’AJPP

Le montant de l’AJPP varie selon si vous êtes :

Il est divisé par 2 si vous ne prenez qu’une demi-journée pour vous occuper de votre enfant malade, accidenté ou handicapé.

A noter : ces montants sont valables jusqu’au 31 mars 2022. En effet, ils seront revalorisés à partir de cette date.

Par ailleurs, l’AJPP peut être versée aux deux membres du couple. En effet, elle peut être versée de manière simultanée ou alternative à l’un ou l’autre époux, conjoint, partenaire de PACS. Cependant, elle ne pourra excéder 22 jours par mois.

De plus, vous pouvez recevoir un complément mensuel de 112,23 euros si vous engagez des dépenses en lien avec l’état de santé de votre enfant. Ces dépenses doivent être au moins égales à 112,23 euros.

Vos ressources 2019 ne doivent pas dépasser les plafonds suivants pour prétendre à ce complément :

Nombre d’enfants à chargeParent isolé ou couple avec 2 revenusCouple avec 1 revenu
135 900 euros27 165 euros
241 333 euros32 598 euros
347 853 euros39 118 euros
454 373 euros45 638 euros
Par enfant supplémentaire6 520 euros6 520 euros

Durée de versement de l’AJPP

🗓 Vous pouvez percevoir l’allocation journalière de présence parentale pendant une période maximale de 3 ans. Vous pouvez en bénéficier par période entre 6 mois et 1 an.

Durant cette période de 3 ans vous pouvez :

  • bénéficier de 310 allocations journalières pour la même pathologie
  • bénéficier d’un renouvellement de vos droits avant la limite des 3 ans en cas de diagnostic d’une nouvelle pathologie.

💡 Bon à savoir : vous pouvez de nouveau bénéficier de 310 allocations journalières au delà des 3 ans en cas de rechute ou de récidive de l’état de santé de votre enfant. Il en est de même lorsque des soins contraignants ainsi que votre présence sont toujours indispensables.

Vous souhaitez obtenir de l'aide pour demander votre allocation journalière de présence parentale ?

Réactif et efficace

Réponse garantie de la part d'un avocat expert pour votre situation en moins de 24h

Plus de 100 000 utilisateurs nous font confiance

Bénéficiez de l'aide d'un réseau d'avocats et d'experts de qualité pour trouver la meilleure solution.

Demander votre allocation journalière de présence parentale