La rente éducation

La rente éducation : comment ça marche ?

Temps de lecture : 5 min
Par Nazlie Ainouddine — Mise à jour le 21/07/2021

COMPRENDRE LA RENTE EDUCATION

L’ESSENTIEL

  • La rente éducation est l’une des garanties de prévoyance décès.
  • Elle permet de compenser les pertes financières de la famille de l’assuré en cas de décès du ou des parents assurés.
  • Elle assure aux enfants de l’assuré un capital pour la poursuite de leurs études.

⛑ Malheureusement, la vie peut parfois réserver de mauvaises surprises tels qu’un accident provoquant une incapacité totale ou un décès. Certains parents se demandent alors qui financerait les études de leurs enfants. La rente éducation est un contrat d’assurance. Elle pourvoit aux besoins financiers des enfants désignés bénéficiaires en cas d’incapacité totale (nécessitant l’assistance d’une tierce personne) ou de décès de l’un des parents assurés.

Vous vous demandez ce qu’est la rente éducation ? Comment ça marche ? Pendant combien de temps ? Quels sont les avantages et les inconvénients de cette assurance ? Aucune inquiétude, on répond à toutes vos questions sur la rente éducation !

La rente d’éducation : définition

💰 La rente éducation est une garantie de prévoyance décès. Ce n’est pas un produit d’épargne. Lorsque l’un des parents décède, la rente éducation permet à un ou plusieurs enfants de l’assuré de percevoir périodiquement une certaine somme d’argent de manière régulière. Ainsi, cette garantie permet de minimiser les conséquences financières de cette disparition. Néanmoins, tous les enfants de l’assuré ne bénéficieront pas nécessairement de cette rente. En effet, le contrat peut couvrir tous ses enfants ou seulement certains.

C’est le conjoint survivant ou le tuteur désigné qui gère la rente d’éducation jusqu’à la majorité des enfants. Si le ou les enfants bénéficiaires sont majeurs, ils pourront percevoir directement la rente. La durée de versement de la rente varie d’une assurance à une autre. En général, le versement est mensuel ou trimestriel jusqu’au 18ème anniversaire du ou des enfants bénéficiaires. Cette durée peut être plus longue. Le plus souvent, jusqu’au 26 ou 28 ans si les enfants poursuivent leurs études. Le versement de la rente éducation est temporaire. En effet, il cesse lorsque les bénéficiaires désignés ne remplissent plus les conditions d’octroi (âge, poursuite de scolarité, etc.).

La rente éducation peut être versée à vie aux enfants reconnus invalides ou handicapés.

✏️ A noter : seuls les enfants à charge et désignés comme bénéficiaires dans le contrat de prévoyance, peuvent percevoir cette rente. Les enfants du conjoint survivant peuvent également bénéficier de cette garantie prévoyance. Pour cela, il faut veiller à les inscrire comme bénéficiaires lors de la souscription du contrat. Par ailleurs, en cas de remariage du conjoint survivant, le versement de la rente ne cesse pas. Il se poursuit.

Mode de calcul et fiscalité

La rente éducation permet d’envisager l’avenir des enfants bénéficiaires plus sereinement. Quel est son mode de calcul ? Est-elle imposable ? On vous l’explique !

💰 Le montant de la rente est fixé au moment de la souscription du contrat individuel ou du contrat à adhésion individuelle. Dans le cadre d’un contrat de prévoyance collectif, la rente est calculée sur la base d’un pourcentage du salaire annuel brut de l’assuré décédé. Lorsque c’est un contrat individuel, la base est le dernier salaire perçu par l’assuré décédé. Un pourcentage s’applique ensuite en fonction de l’âge des bénéficiaires.

💡 Bon à savoir : en cas de décès du parent survivant, le montant de la rente éducation peut être doublé.

La rente éducation est imposable en tant que pensions ou rentes (les cotisations sont déductibles) si elle est issue d’un contrat collectif (dans le cadre de l’entreprise ou d’une activité d’indépendant). Elle n’est pas imposable dans le cadre d’un contrat individuel (les primes et les cotisations versées ne sont pas déductibles). Cependant, si la rente éducation a été souscrite dans le cadre de la loi Madelin, elle sera soumise à la contribution sociale généralisée (CSG) et à la contribution pour le remboursement de la dette sociale (CRDS).

Les avantages et les inconvénients

💸 La rente éducation permet d’anticiper et d’assurer une rentrée d’argent régulière en cas de décès de l’assuré. Ainsi, elle permet d’avancer sereinement malgré la disparition de l’assuré. Elle contribue à l’éducation et au financement des études des enfants bénéficiaires.

Mais, elle ne protège les bénéficiaires que dans certaines conditions fixées lors de la souscription du contrat. Ainsi, le plus souvent une limite d’âge doit être respectée. De plus, les enfants bénéficiaires doivent poursuivre leurs études. Dès lors, si un enfant n’ayant pas atteint l’âge limite, souhaite cesser ses études et entrer dans la vie active, il perd le bénéfice de la rente d’éducation. Cette rente ne finance que les frais liés à la scolarité des bénéficiaires. Par ailleurs, elle ne couvre pas les enfants bénéficiaires dans toutes les situations. En effet, du fait de son fractionnement et de ses versements échelonnés, elle ne permet pas non plus de faire face à certains besoins urgents. A titre d’exemple, elle ne financera pas l’achat d’une première voiture. Elle ne paiera pas non plus un déménagement.

⚰️ Pour éviter le plafonnement de la rente éducation, certains parents préfèrent souscrire à une assurance décès. Pour cause, le versement du capital ou de la rente se fait en une fois.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’assurance décès, il vous suffit de cliquer ici !

Vous souhaitez connaître vos droits ?

Réactif et efficace

Réponse garantie de la part d'un avocat expert pour votre situation en moins de 24h

Plus de 100 000 utilisateurs nous font confiance

Bénéficiez de l'aide d'un réseau d'avocats et d'experts de qualité pour trouver la meilleure solution.

Connaître mes droits