Mariage, Pacs, concubinage… il existe plusieurs options pour s’unir à sa moitié. S’y retrouver parmi ces différents régimes et leurs conditions peut parfois paraître compliqué. Il est donc normal d’hésiter avant de se lancer. 

Alors, quelles sont les options pour officialiser votre union aujourd’hui ? Que choisir, mariage ou Pacs ? Pacs ou union libre ? Nous vous guidons pas à pas pour bien faire votre choix.


En couple, quelles options pour vous unir

Quelles options pour s’unir ?

 

En France, il existe plusieurs options pour officialiser son union avec quelqu’un :

  • Le mariage : le mariage est l’union la plus traditionnelle. Cette union légale entre deux personnes majeures, quel que soit leur sexe, implique de nombreux droits et obligations.

  • Le Pacs : le Pacte civil de solidarité (Pacs) est une autre option qui s’ouvre aux partenaires, quel que soit leur sexe, qui souhaitent s’unir officiellement aux yeux de la loi. C’est une alternative plus protectrice que l’union libre, et moins contraignante que le mariage.

  • L’union libre : aussi appelé concubinage, l’union libre est une union de fait. Le concubinage est la forme d’union la moins protectrice pour les époux, mais c’est aussi la plus libre.

Quelles différences entre ces unions ?

Les démarches à effectuer

L'un des éléments qui différencie le mariage, le Pacs et l'union libre est la procédure à suivre :

À noter : si les époux souhaitent se séparer, il faudra respecter la procédure de divorce, qui varie en fonction des types de divorce

  • Le Pacs : comme le mariage, la procédure de Pacs obéit à des règles fixées par la loi. Il faudra également les prendre en compte en amont pour s’unir à sa moitié, avant de pouvoir bénéficier des avantages qui en découlent.

À noter : en cas de séparation, la dissolution du Pacs implique simplement de faire une déclaration à l'autorité qui a enregistré le Pacs.

  • L’union libre : contrairement au Pacs ou au mariage, le concubinage n’exige pas d’effectuer de formalités, hormis la déclaration de concubinage notoire souvent nécessaire pour toucher des allocations. Si les concubins souhaitent se séparer, il n'y a aucune formalité à effectuer.

Les obligations du couple

Pour faire votre choix entre les différents types d'union qui existent, il convient aussi de prendre en compte les obligations que chaque union peut créer entre les partenaires :

  • Le mariage : les conséquences d'un mariage sont nombreuses. Cette forme d'union implique une quantité d’obligations qu’il est nécessaire de prendre en compte quand on veut faire son choix. Il s’agit notamment de l’obligation de vivre sous le même toit, de l’obligation de fidélité ou encore de solidarité des dettes contractées pour les dépenses du ménage ou pour éduquer les enfants, s'il y en a.

À noter : en fonction du choix de régime matrimonial, les époux pourront aussi être tenus des dettes contractées par l’autre.

  • Le Pacs : l'un des effets du Pacs est la création d'obligations pour les partenaires. C'est l’obligation de résider ensemble et de participer aux dépenses du ménage. Les personnes pacsées sont aussi tenues solidairement des dettes liées au ménage et à l’éducation des enfants, s’il y en a.

  • L’union libre : contrairement au mariage et au Pacs, le concubinage ne crée aucune obligation pour les concubins. S’il est moins protecteur, c’est un gage de liberté.

Vous connaissez maintenant les différences entre mariage, Pacs et union libre. Maintenant, il ne vous reste plus qu'à vous lancer !


Avostart a été créée pour permettre à tous d’avoir accès au droit via une information juridique sérieuse et de qualité. C’est pourquoi notre contenu est rédigé par des experts dotés d’une formation juridique.

Fiche pratique rédigée par Lou Blouin I Lou est diplômée d'une double maîtrise en droits français et anglais de King’s College London et de l’Université Paris 1 (Panthéon-Sorbonne).