Malgré la sévérité de sa punition, le harcèlement moral reste encore répandu dans les entreprises. Il est parfois difficile de le reconnaître et de le distinguer d’autres comportements qui ne sont pas interdits. Qu’est-ce que le harcèlement au travail ? Comment savoir si l’on est harcelé(e) ? Ce guide pratique vous dit tout.

Mini-sommaire

  1. Définition générale du harcèlement moral au travail

  2. Exemples concrets du harcèlement moral au travail

  3. Le harcèlement sexuel au travail

1. Définition générale

Le code pénal définit le harcèlement moral au travail comme des agissements répétés entraînant une dégradation des conditions de travail susceptible :

Le harcèlement moral au travail est puni de 30 000 euros d’amende et de deux ans d’emprisonnement

2. Exemples concrets

Ont été qualifiés de harcèlement moral :

⚠ Les cas de harcèlement sont appréciés par les juges au cas par cas. Aucun comportement n’est qualifié “automatiquement” de harcèlement au travail.

⚠ Le harcèlement n’est pas nécessairement exercé par un responsable ou un employeur. Vous êtes tout autant victime de harcèlement si un autre employé vous harcèle.

Si vous considérez être la victime de harcèlement au travail, de nombreux recours existent. Faire appel à un avocat permet de vous défendre face à un harceleur.

3. Le harcèlement sexuel au travail

Une femme sur cinq est confrontée au harcèlement sexuel au cours de sa carrière. Seules 30% des femmes victimes osent en parler.

Pourtant, il faut savoir que le harcèlement sexuel est interdit et puni par le code pénal et le code du travail.

Ainsi, sont punis de 2 ans d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende



De nombreux recours existent contre le harcèlement sexuel. Un avocat peut vous accompagner dans toutes vos démarches et vous aider à faire cesser un harcèlement sexuel dont vous êtes la victime.