En copropriété, les propriétaires se partagent un certain nombre de charges, que l'on appelle les charges de copropriété. Ces dernières représentent les dépenses liées à l'administration, l'entretien et la conservation de l'immeuble. Il s'agit également de dépenses faites pour entretenir les équipements communs, comme les ascenseurs, et régler des services collectifs, tels que le gardiennage.

Alors, que doit-on savoir sur les charges de copropriété ? Quel calcul pour les charges de copropriété ? Nous vous guidons pas à pas.

Sommaire

  1. Qu'est-ce qu'une charge de copropriété ?
  2. Quel calcul pour les charges de copropriété ?


Nous vous aidons à faire le point sur les charges de copropriété.

Qu'est-ce qu'une charge de copropriété ?

 

Les charges de copropriété sont l'ensemble des charges dont sont redevables les propriétaires d'un immeuble ou groupe d'immeubles en copropriété. Il en existe 2 types :

  • Les charges générales : il s'agit des charges courantes, relatives à l'administration, la conservation et l'entretien des parties communes (par exemple, le nettoyage des parties communes ou le ravalement de la façade).
  • Les charges particulières : ces charges sont liées aux services collectifs (comme le gardiennage ou un système de sécurité) et aux équipements communs de l'immeuble (par exemple, l'entretien de l'ascenseur ou de la chaudière collective).

Quel calcul pour les charges de copropriété ?

 

Le montant des charges est fixé dans le règlement de copropriété, et le syndic de copropriété veille à ce qu'elles soient réglées par les copropriétaires.

La participation de chaque copropriétaire dans les charges dépend des charges en cause :

  • Pour les charges générales : le montant payé par chaque copropriétaire dépend de sa quote-part dans la copropriété, et ce même si les dépenses n'ont aucune utilité directe pour son lot de copropriété. Autrement dit, plus le tantième de quote-part détenu est élevé, plus le copriétaire paye de charges courantes.
  • Pour les charges particulières : les montants dus par chaque copropriétaire vont varier selon l'utilité qu'ils ont ou non des équipements concernés ou l'emplacement de son lot dans la copropriété. Par exemple, le copropriétaire qui habite au rez-de-chaussée n'a pas à payer les charges dues pour entretenir l'ascenseur, sauf s'il sert à accéder au parking ou à la cave.

Bon à savoir : si les charges de copropriété restent à la charge du copropriétaire en cas de bail, d'autres charges sont dues par le locataire (par exemple, la taxe sur les ordures ménagères ou encore les charges fixes liées à l'entretien quotidien des parties communes).

Les charges de copropriété n'ont maintenant plus de secret pour vous ! Faites maintenant le point sur le budget prévisionnel de copropriété, qui doit également être pris en compte par les copropriétaires.

Avostart a été créée pour permettre à tous d’avoir accès au droit via une information juridique sérieuse et de qualité. C’est pourquoi notre contenu est rédigé par des experts dotés d’une formation juridique.

Fiche pratique rédigée par Lou Blouin I Lou est diplômée d'une double maîtrise en droits français et anglais de King’s College London et de l’Université Paris 1 (Panthéon-Sorbonne).