Vous êtes isolé(e) et élevez seul(e) votre enfant ? Vous êtes en charge d’un enfant orphelin ? Sachez qu’il existe une aide, l’allocation de soutien familial (ASF), destinée à l’éducation des enfants dont vous pouvez bénéficier sous certaines conditions.

Qui est concerné et quel est le montant de l’ASF ? Quelles sont les démarches à accomplir ? On vous dit tout !

Sommaire

  1. Allocation de soutien familial : qui est concerné ?
  2. Allocation de soutien familial : quelle durée ?
  3. Allocation de soutien familial : quelles démarches ?
  4. Allocation de soutien familial : quel montant ?

Image_Preview_Allocation_De_Soutien_Familial

Allocation de soutien familial : qui est concerné ?

 

L’allocation de soutien familial est une aide versée par la Caisse d'allocations familiales (CAF) ou la Mutualité sociale agricole (MSA), destinée à l’éducation des enfants privés de l’un ou de ses deux parents.

L’allocation de soutien familial peut être versée à un parent isolé qui élève seul son enfant. Cela suppose que :

  • L’isolation du parent demandeur :
    • Le parent demandeur est séparé de l’autre parent de l’enfant ou l’autre parent est décédé)
    • Le parent demandeur ne doit pas vivre en couple
  • L’absence ou insuffisance de la pension alimentaire :
    • L’autre parent ne participe plus à l’entretien de l’enfant depuis plus d’un mois
    • ou verse une pension alimentaire est inférieur au montant de l’ASF.

À noter : l'aide ne sera plus versée dès l’instant où le parent isolé vira de nouveau en couple.

Dans un cas comme dans l’autre, le parent demandant l’ASF doit :

  • Résider en France
  • Avoir à sa charge d’au moins un enfant âgé de moins de 20 ans et ne percevant des revenus mensuels qui ne dépassent pas 893,25 euros.

À noter : l’octroi et le montant l'allocation de soutien familial ne dépend pas des ressources du demandeur.

Allocation de soutien familial : quelle durée ?

 

L’Allocation de soutien familial est versée au parent qui a la charge de l’enfant jusqu’à un mois son 20ème anniversaire.

À noter : lorsqu’aucune pension alimentaire n'a été fixée suite à la séparation des parents, l'ASF peut être versée pendant une durée de 4 mois. Pour que cette durée soit prolongée, il est nécessaire de s’adresser au juge aux affaires familiales afin qu’il fixe une pension alimentaire.

Allocation de soutien familial : quelles démarches ?

 

Pour bénéficier de l’ASF vous devez vous adresser votre demande à la CAF ou à la MSA si vous relevez du régime agricole.

À cet effet, vous devez remplir et envoyer le formulaire cerfa n°12038*03 de demande d’ASF accompagnés des pièces justificatives requises et du formulaire de déclaration de situation présent à la fin du formulaire de demande.

À noter : lorsqu’une pension alimentaire a été fixée mais est totalement ou partiellement impayée, l'ASF est versée à titre d'avance. La CAF ou la MSA agira à votre place pour récupérer les pensions totalement ou partiellement impayées. Rendez-vous sur notre fiche pratique relative au recouvrement des pensions alimentaires impayées pour en savoir plus.

Allocation de soutien familial : quel montant ?

 

Le montant de l’ASF s’élève à 115,64 € par mois et par enfant.

Attention : lorsque le parent isolé perçoit une pension alimentaire inférieure à l’ASF, la Caf ou la MSA vous versera l’allocation de soutien familial différentielle c’est à dire le complément permettant d'atteindre 115,64 €.

Avostart a été créée pour permettre à tous d’avoir accès au droit via une information juridique sérieuse et de qualité. C’est pourquoi notre contenu est rédigé par des experts dotés d’une formation juridique.

Fiche pratique rédigée par Marie Serre | Marie est diplômée d'un Master 2 en Droit privé général à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.