L'aide aux adultes handicapés est, sous certaines conditions, cumulable avec la retraite.

Allocation aux adultes handicapés : définition, fonctionnement, retraite

Temps de lecture : 5 min
Par Barbara Göller — Mise à jour le 15/12/2020

L’ESSENTIEL

  • L’allocation aux adultes handicapés (AAH) est une allocation de solidarité dont peuvent bénéficier les personnes handicapées, sous certaines conditions.
  • Lorsque vous respectez les différentes conditions d’attribution de l’AAH, elle vous est versée par la CAF ou la caisse de Mutualité Sociale Agricole.
  • Ces conditions concernent le taux d’incapacité, l’âge du demandeur, sa résidence ainsi que ses revenus annuels.
  • Dans certains cas, l’AAH est versée en plus de la retraite que vous percevez. Aucune démarche n’est nécessaire pour cela.
  • Il s’agit alors d’un versement différentiel : le montant de l’AAH peut être réduit en fonction de la retraite que vous percevez en parallèle.

L’allocation aux adultes handicapés (AAH) vient en aide aux adultes handicapés dont les revenus ne dépassent pas un certain seuil. Mais quelles en sont les conditions d’attribution ? Pouvez-vous cumuler retraite et versement de l’AAH ? Pas d’inquiétude, on répond à toutes vos questions !

L’Allocation aux adultes handicapés (AHH) : définition

L’AAH, c’est quoi ?

L’allocation aux adultes handicapés (AAH) est une allocation de solidarité dont peuvent bénéficier les personnes handicapées, sous certaines conditions. Financée par l’Etat, elle leur assure un minimum de ressources.

💡 Lorsque vous respectez les conditions d’attribution de l’AAH, elle vous est versée par la CAF ou la caisse de Mutualité Sociale Agricole.

Vous devez, pour cela, vous adresser à la CDAPH (Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées) des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH). C’est à cet organisme qu’appartient le pouvoir d’accorder ou non l’AAH à une personne.

Les conditions pour bénéficier de l’AAH

🔦 Pour en bénéficier, plusieurs conditions doivent être respectées :

Condition à respecterModalités
Taux d’incapacitéau minimum 80 %
Âgeprincipe : avoir 20 ans ou plus
exception : si vous n’êtes plus considéré à la charge de vos parents, avoir 16 ans ou plus
Résidencerésider en France (depuis plus de 3 mois, en situation régulière, si vous êtes étranger)

Attention ⚠️ : dans certain cas, un taux d’incapacité de 50 % ou plus suffit pour percevoir l’AAH. Alors, votre restriction d’accès à un emploi doit être :

  • substantielle : vous rencontrez des difficultés importantes d’accès à un emploi qui ne peuvent être compensées notamment par des mesures d’aménagement de poste de travail
  • durable : ces difficultés dureront prévisiblement plus d’un an.

💰 De plus, votre revenu annuel ne doit pas dépasser un certain seuil. Au-delà de ce seuil, vous perdez le bénéfice de l’AAH même si toutes les autres conditions sont remplies. Le seuil dépend des personnes composant votre ménage :

Nombre d’enfants à chargeVous vivez seulVous vivez en couple
010 832 €19 607 €
116 249 €25 023 €
221 665 €30 439 €
327 081 €35 855 €
432 497 €41 271 €

Bon à savoir 📝 : il est important de noter que pour le calcul de votre revenu annuel, tant vos revenus que les revenus de votre conjoint, concubin ou partenaire de Pacs sont retenus.

Est-ce que l’AAH est cumulable avec la retraite ?

💡 Sous certaines conditions, l’AAH est cumulable avec votre retraite. Effectivement, vous pouvez percevoir les deux sans démarche particulière depuis 2017. Avant cette date, il était nécessaire de basculer de l’AAH vers l’ASPA (allocation de solidarité aux personnes âgées).

Désormais, un cumul de l’AAH avec la retraite est possible sans démarche supplémentaire. Ainsi, l’attribution de l’AAH est automatique et se poursuit lors de votre départ à la retraite.

👉 Pour qu’un tel cumul soit possible, vous devez remplir un certain nombre de conditions :

  • vous avez un taux d’incapacité permanente de 80 % au minimum
  • ensuite, vous avez atteint l’âge légal de la retraite après le 1er janvier 2017
  • également, vous avez cotisé à l’assurance vieillesse
  • enfin, vous percevez une retraite inférieure au montant de l’AAH, à savoir 902,70 € par mois en 2020.

Vous remplissez ces conditions ? 🤷 Dans ce cas, vous n’avez pas de démarche supplémentaire à effectuer et allez percevoir l’AAH en supplément de votre retraite dès votre départ à la retraite.

Attention ⚠️ : si vous n’avez aucune démarche supplémentaire à effectuer, vous devez tout de même faire le dépôt classique de votre demande de retraite auprès des caisses auxquelles vous avez cotisé pour que le versement de votre AAH ne soit pas interrompu. À défaut de ce dépôt, le versement de l’AAH risque d’être suspendu pendant quelques mois, le temps d’effectuer certaines vérifications. Or, ces mois ne pourront pas être récupérés par la suite.

AHH et retraite en 2020

Dans ces conditions, vous continuez de percevoir l’AAH. Mais attention, son montant peut être réduit ! Effectivement, le montant de l’AAH peut être réduit en fonction de la retraite que vous percevez en parallèle. On parle alors d’une AAH différentielle.

Par exemple 🔦 : vous touchez une retraite de 345 € par mois. Dans ce cas, le montant de votre AAH sera calculé de la façon suivante :

902,70 € (montant maximal de l’AAH) – 345 € (votre pension retraite)
= 557,7 € d’AAH différentielle, versée en complément de votre pension retraite.

Bon à savoir 📝 : vous ne respectez pas les conditions de cumul AHH/retraite car votre taux d’incapacité est compris entre 50 et 79 % ou que vous avez atteint l’âge de la retraite avant le 1er janvier 2017 ? Dans ce cas, vous ne pouvez pas continuer à percevoir l’AAH après l’arrivée de l’âge légal de départ à la retraite, à 62 ans. Mais, pas d’inquiétude : il vous suffit alors d’effectuer quelques démarches simples.

👉 Dans un premier temps, votre CAF vous fera parvenir un courrier « d’information concernant votre retraite ». Ce courrier vous sera envoyé avant votre 62e anniversaire, et vous avertit de l’arrêt de versement de l’AAH à venir.

Dès lors, vous pouvez faire une demande de retraite pour inaptitude. Il s’agit en fait d’une forme de retraite de laquelle vous pouvez bénéficier sans conditions de trimestres.

Attention ⚠️ : veillez à en faire la demande soit lors de la demande de retraite elle-même, soit avant que votre notification de retraite vous ait été délivrée.

Vous souhaitez connaître vos droits ?

Réactif et efficace

Réponse garantie de la part d'un avocat expert pour votre situation en moins de 24h

Plus de 100 000 utilisateurs nous font confiance

Bénéficiez de l'aide d'un réseau d'avocats et d'experts de qualité pour trouver la meilleure solution.

Connaître mes droits