01 84 80 89 85 Appel gratuit • A votre écoute du lun-ven de 9h30 à 13h et 14h à 19h30
Maître Boris CARDINEAUD

Maître Boris CARDINEAUD

AVOCAT INDÉPENDANT
Avocat(e) depuis 3 ans
Exerce à Paris

Avocat en droit du travail, Boris Cardineaud assiste les salariés devant les Conseils de Prud’hommes et accompagne les syndicats et les CSE au quotidien dans leurs actions.

Domaines de compétences

Maître Cardineaud est compétent(e) dans les domaines suivants :

Discriminations et harcèlement au travailJeux en ligneProtection socialePrud'hommeRelations employeur - salariéTravail

Langues parlées

Français Anglais

Services proposés

Au cabinet de l'avocat

Paiement en plusieurs fois
Première consultation en cabinet gratuite

Sur Avostart

Information juridique gratuite sur Avostart
Maître Cardineaud répond gratuitement aux questions juridiques simples posées sur Avostart. Posez vous aussi votre question, réponse d'un avocat expert sous 24h.
Consultations juridiques personnalisées sur Avostart
Pour les problèmes juridiques complexes ou spécifiques à une situation, Maître Cardineaud propose des consultations juridiques personnalisées de 20 minutes, par téléphone. En savoir plus

Modes de paiement acceptés en cabinet

Chèques Espèces

Fiche d'informations sur Me Cardineaud

Cabinet

Me Boris Cardineaud
Cabinet Avocat indépendant
26 rue Beaubourg
75003 Paris

Divers

Assermenté(e) le 10/11/2016

Réponses de Me Cardineaud aux utilisateurs Avostart

Cher Monsieur,

En principe, en cas de faute grave, la charge de la preuve repose sur l'employeur. En d'autres termes, si vous contestez votre licenciement devant le Conseil de Prud'hommes, ce sera à l'employeur de prouver les faits qui vous sont reprochés.

S'il ne dispose d'aucune preuve, alors le licenciement devra être jugé abusif.

De ce que vous indiquez, il me semble que votre licenciement est contestable.

Je me tiens donc à votre disposition pour analyser plus en détails votre situation si vous le souhaitez.

Vous pouvez me joindre au 06 51 37 76 37 ou par mail : contact@cardineaud-avocat.com.

Cordialement,
Boris Cardineaud, avocat en droit du travail à Paris
Maître Boris CARDINEAUD
Me Cardineaud
Bonjour,

Il semble en effet qu'un licenciement sans indemnités (pour faute grave donc en principe) est très contestable dans un contexte où votre mère est en arrêt de travail pour maladie.

Je me tiens à votre disposition pour analyser plus en détails sa situation et les possibilités d'obtenir une indemnisation appropriée au regard de son préjudice devant le Conseil de Prud'hommes.

Vous pouvez me joindre au 06 51 37 76 37 ou par mail : contact@cardineaud-avocat.com.

Cordialement,
Boris Cardineaud, avocat en droit du travail à Paris
Maître Boris CARDINEAUD
Me Cardineaud
Bonjour,

Il semble en effet que votre licenciement soit contestable. Je me tiens à votre disposition pour analyser plus en détails votre situation.

Vous pouvez me joindre au 06 51 37 76 37 ou par mail : contact@cardineaud-avocat.com.

Cordialement,
Boris Cardineaud, avocat en droit du travail à Paris
Maître Boris CARDINEAUD
Me Cardineaud
Bonjour,

Contrairement à ce que vous a indiqué votre médecin, votre employeur n'est pas tenu de vous licencier dans un délai d'un mois à compter de votre inaptitude.

Toutefois, au terme du délai d'un mois suivant votre inaptitude, si votre employeur ne vous a pas reclassé ou ne vous a pas licencié, il est tenu de reprendre le paiement de votre salaire. C'est pour cette raison que, en général, en l'absence de reclassement possible, l'employeur licencie un salarié inapte dans le délai d'un mois suivant la constatation de l'inaptitude : pour éviter de reprendre le paiement des salaires de ce salarié.

Selon ce que prévoit votre avis d'inaptitude, il vous est cependant possible de mettre en demeure votre employeur de vous proposer des offres de reclassement.

Je me tiens à votre disposition pour analyser plus en détails votre situation et, en particulier, les possibilités de contester votre licenciement en ce qu'il est lié à la situation de harcèlement moral que vous avez subie.

Vous pouvez me joindre au 06 51 37 76 37 ou par mail : contact@cardineaud-avocat.com.

Cordialement,
Boris Cardineaud, avocat en droit du travail à Paris
Maître Boris CARDINEAUD
Me Cardineaud
Bonjour,

Si vous avez été mis à pied à titre conservatoire (et convoqué à un entretien préalable à licenciement je suppose), c'est que votre DRH envisage très probablement de vous licencier pour faute grave, malgré les enregistrements téléphoniques qui vous disculperaient.

Votre licenciement me semble donc pouvoir être contesté.

Je me tiens à votre disposition pour analyser votre situation plus en détails si vous le souhaitez, vous expliquer l'attitude à adopter dans le cadre de l'entretien préalable à licenciement et, le cas échéant, vous accompagner dans le cadre de cette procédure de contestation de votre licenciement.

Vous pouvez me joindre au 06 51 37 76 37 ou par mail : contact@cardineaud-avocat.com

Cordialement,
Boris Cardineaud, avocat en droit du travail à Paris
Maître Boris CARDINEAUD
Me Cardineaud
Bonjour,

Il est hélas nécessaire d'attendre la décision de votre Direction avant de pouvoir vous conseiller sur les suites à donner. Je comprends que l'entretien a eu lieu le 16 août dernier. L'entreprise dispose alors d'un délai courant jusqu'au 16 septembre pour vous sanctionner.

Elle peut très bien prendre en compte vos explications et ne pas vous sanctionner mais elle peut également choisir de vous sanctionner sur la base d'autres manquements, qui n'auraient pas forcément été abordés lors de l'entretien.

Si vous êtes sanctionné et/ou licencié, je vous conseille de prendre un avocat pour contester cette sanction.

Je me tiens à votre disposition pour analyser votre situation plus en détails si vous le souhaitez et, le cas échéant, vous accompagner dans le cadre de cette procédure de contestation.

Vous pouvez me joindre au 06 51 37 76 37 ou par mail : contact@cardineaud-avocat.com

Cordialement,
Boris Cardineaud, avocat en droit du travail à Paris
Maître Boris CARDINEAUD
Me Cardineaud
Bonjour,

Si votre employeur essaye de vous soutirer une attestation par laquelle vous admettez avoir volé des marchandises, c'est probablement parce qu'il ne dispose pas des photos dont il vous a parlé ou alors qu'il les a obtenues illégalement et qu'il ne peut pas les utiliser contre vous.

Dans les 2 cas, je vous déconseille très fortement de rédiger un tel courrier (mais je crois comprendre que vous avez déjà refusé de le rédiger).

Je me tiens à votre disposition pour analyser votre situation plus en détails si vous le souhaitez, en particulier si la procédure de licenciement est maintenue, et, le cas échéant, pour vous accompagner dans le cadre de la contestation de votre licenciement.

Vous pouvez me joindre au 06 51 37 76 37 ou par mail : contact@cardineaud-avocat.com

Cordialement,
Boris Cardineaud, avocat en droit du travail à Paris
Maître Boris CARDINEAUD
Me Cardineaud
Bonjour,

Bien sûr, si la rupture de votre période d'essai repose sur un motif discriminatoire tel que votre genre, alors vous pouvez contester cette rupture devant le Conseil de Prud'hommes.

La difficulté dans ce type de dossier est toutefois de réunir et d'obtenir des preuves de cette discrimination.

Je me tiens à votre disposition pour analyser votre situation plus en détails si vous le souhaitez et, le cas échéant, vous accompagner dans le cadre de cette procédure.

Vous pouvez me joindre au 06 51 37 76 37 ou par mail : contact@cardineaud-avocat.com.

Cordialement,
Boris Cardineaud, avocat en droit du travail à Paris
Maître Boris CARDINEAUD
Me Cardineaud
Bonjour,

Je me tiens à votre disposition pour analyser votre situation en détails si vous le souhaitez et, le cas échéant, vous accompagner dans le cadre de cette procédure devant le Conseil de Prud'hommes.

Vous pouvez me joindre au 06 51 37 76 37 ou par mail : contact@cardineaud-avocat.com.

Cordialement,
Boris Cardineaud, avocat en droit du travail à Paris
Maître Boris CARDINEAUD
Me Cardineaud
Bonjour,

Si vous estimez que votre licenciement n'est pas justifié, notamment parce que les faits qui vous sont reprochés ne sont pas fondés, alors vous pouvez en effet le contester devant le Conseil de Prud'hommes et obtenir une indemnisation à ce titre.

Je me tiens à votre disposition pour analyser votre situation plus en détails si vous le souhaitez. Vous pouvez me joindre au 06 51 37 76 37 ou par mail : contact@cardineaud-avocat.com.

Cordialement,
Boris Cardineaud, avocat en droit du travail à Paris
Maître Boris CARDINEAUD
Me Cardineaud
Bonjour,

Si vous estimez que les raisons de votre licenciement ne sont pas justifiées, alors vous pouvez le contester devant le Conseil de Prud'hommes et obtenir une indemnisation à ce titre. A l'occasion de cette contestation, il est également possible de mettre en avant le fait que votre licenciement est lié à votre état de santé, lui-même lié à vos conditions de travail.

Je me tiens à votre disposition pour analyser votre situation plus en détails si vous le souhaitez. Vous pouvez me joindre au 06 51 37 76 37 ou par mail : contact@cardineaud-avocat.com.

Cordialement,
Boris Cardineaud, avocat en droit du travail à Paris
Maître Boris CARDINEAUD
Me Cardineaud
Bonjour,

Il n'est pas obligatoire d'être accompagnée par un avocat devant le Conseil de Prud'hommes : vous pouvez vous défendre seule.

Toutefois, compte-tenu des difficultés de procédure qui peuvent se poser et pour une meilleure défense, il est conseillé de prendre un avocat.

Je me tiens à votre disposition pour analyser votre situation plus en détails si vous le souhaitez. Vous pouvez me joindre au 06 51 37 76 37 ou par mail : contact@cardineaud-avocat.com.

Cordialement,
Boris Cardineaud, avocat en droit du travail à Paris
Maître Boris CARDINEAUD
Me Cardineaud
Bonjour,

Il n'existe aucune obligation légale imposant un employeur de répondre à une demande de rupture conventionnelle.

L'absence de réponse de votre employeur signifie donc très probablement que ce dernier refuse votre demande de rupture conventionnelle.

Je me tiens à votre disposition pour analyser votre situation plus en détails si vous le souhaitez. Vous pouvez me joindre au 06 51 37 76 37 ou par mail : contact@cardineaud-avocat.com.

Cordialement,
Boris Cardineaud, avocat en droit du travail à Paris
Maître Boris CARDINEAUD
Me Cardineaud
Bonjour,

L'entretien préalable à licenciement est conduit par l'employeur ou un salarié disposant d'une délégation de pouvoir à cet effet. Les RRH disposent en général d'une telle délégation de pouvoir.

Ainsi, quand bien même elle est votre manager direct, votre RRH peut faire elle-même l'entretien préalable à licenciement.

Je me tiens à votre disposition pour analyser votre situation plus en détails si vous le souhaitez. Vous pouvez me joindre au 06 51 37 76 37 ou par mail : contact@cardineaud-avocat.com.

Cordialement,
Boris Cardineaud, avocat en droit du travail à Paris
Maître Boris CARDINEAUD
Me Cardineaud
Bonjour,

En principe, un salarié arrêté en raison d'un accident du travail ne peut être licencié que pour faute grave ou en cas d'impossibilité pour l'employeur de maintenir le contrat pour un motif étranger à l'accident du travail (ce second cas est en réalité assez rare). A défaut, le licenciement est nul, ce qui peut entraîner la condamnation de l'employeur devant le Conseil de Prud'hommes à verser des indemnités conséquentes au salarié.

Je me tiens à votre disposition pour analyser votre situation plus en détails si vous le souhaitez. Vous pouvez me joindre au 06 51 37 76 37 ou par mail : contact@cardineaud-avocat.com.

Cordialement,
Boris Cardineaud, avocat en droit du travail à Paris
Maître Boris CARDINEAUD
Me Cardineaud
Bonjour,

La signature d'une rupture conventionnelle vous empêchera de contester le motif de rupture de votre contrat de travail devant le Conseil de Prud'hommes.

Vous pourrez toutefois toujours former des demandes liées à l'exécution de votre contrat de travail (paiement d'heures supplémentaires, manquement à l'obligation de formation, etc.).

Je me tiens à votre disposition pour analyser votre situation plus en détails si vous le souhaitez. Vous pouvez me joindre au 06 51 37 76 37 ou par mail : contact@cardineaud-avocat.com.

Cordialement,
Boris Cardineaud, avocat en droit du travail à Paris
Maître Boris CARDINEAUD
Me Cardineaud
Bonjour,
Votre employeur n'est tenu de reprendre le paiement de votre salaire qu'à l'issue du délai d'un mois suivant l'avis d'inaptitude. Pendant le mois qui suit la déclaration d'inaptitude, votre employeur n'est pas tenu de vous payer votre salaire. Je me tiens à votre disposition pour toute précision.
Boris Cardineaud,
Avocat en droit du travail à Paris
Maître Boris CARDINEAUD
Me Cardineaud
Bonjour, si votre employeur vous propose une rupture conventionnelle après vous avoir convoqué à une entretien préalable à licenciement pour faute grave, c'est probablement qu'il ne dispose pas de suffisamment d'éléments pour vous licencier valablement. Vous avez donc là un levier de négociation important si vous souhaitez partir de l'entreprise. Je me tiens à votre disposition pour analyser votre situation plus en détails et analyser ce que vous pourriez demander dans le cadre de cette négociation ou devant le Conseil de Prud'hommes. Vous pouvez me joindre au 06 51 37 76 37 ou par mail : contact@cardineaud-avocat.com. Cordialement, Boris Cardineaud, avocat en droit du travail à Paris
Maître Boris CARDINEAUD
Me Cardineaud
Bonjour, oui, vous pouvez contester votre licenciement devant le Conseil de Prud'hommes. Je me tiens à votre disposition pour analyser votre situation plus en détails et, le cas échéant, vous accompagner dans le cadre de cette procédure. Vous pouvez me joindre au 06 51 37 76 37 ou par mail : contact@cardineaud-avocat.com. Cordialement, Boris Cardineaud
Maître Boris CARDINEAUD
Me Cardineaud
Bonjour, je vous conseille d'envoyer une mise en demeure par courrier recommandé si ce n'est pas déjà fait. Un courrier d'avocat peut également débloquer certaines situations. Je reste à votre disposition pour toute précision, pour analyser plus en détails votre situation si vous le souhaitez et vous accompagner dans le cadre de cette procédure. Vous pouvez me joindre au 06 51 37 76 37 ou par mail : contact@cardineaud-avocat.com. Cordialement, Boris Cardineaud
Maître Boris CARDINEAUD
Me Cardineaud
Bonjour, je comprends que vous souhaitez contester votre licenciement. Je me tiens à votre disposition pour analyser votre situation plus en détails. Vous pouvez me joindre au 06 51 37 76 37 ou par mail : contact@cardineaud-avocat.com. Cordialement, Boris Cardineaud
Maître Boris CARDINEAUD
Me Cardineaud
Bonjour, votre véhicule de fonction constitue un avantage en nature, ce qui en fait un élément de rémunération. A ce titre, vous devez continuer à en bénéficier pendant votre préavis, y compris si vous êtes dispensée de l'exécuter, et n'aurez à le restituer qu'à la fin de votre préavis de 3 mois. En ce qui concerne la carte carburant, le téléphone et l'ordinateur, cela dépend : si une utilisation personnelle de ces outils était expressément autorisée, alors il s'agit d'avantages en nature que vous pouvez conserver pendant votre préavis ; si ces outils étaient à utilisation exclusivement professionnelle, alors vous devez les rendre à votre employeur. Je me tiens à votre disposition pour toute précision. Vous pouvez me joindre au 06 51 37 76 37 ou par mail : contact@cardineaud-avocat.com. Cordialement, Boris Cardineaud
Maître Boris CARDINEAUD
Me Cardineaud
Bonjour, je me tiens à votre disposition pour analyser votre situation plus en détails et vous accompagner dans le cadre de la procédure devant le Conseil de Prud'hommes si vous le souhaitez. Vous pouvez me joindre au 06 51 37 76 37 ou par mail : contact@cardineaud-avocat.com. Cordialement, Boris Cardineaud, avocat au Barreau de Paris
Maître Boris CARDINEAUD
Me Cardineaud
Bonjour, je suppose que vous voulez dire "pour faute simple". Difficile toutefois de vous répondre sans connaître votre situation et les faits qui vous sont reprochés... Je me tiens à votre disposition pour analyser plus en détails votre situation si vous le souhaitez. Vous pouvez me joindre au 06 51 37 76 37 ou par mail : contact@cardineaud-avocat.com. Cordialement, Boris Cardineaud
Maître Boris CARDINEAUD
Me Cardineaud
Bonjour, je suppose que vous avez été dispensé d'activité ou mis à pied à titre conservatoire dans l'attente de l'issue d'une procédure de licenciement. Si vous ne disposez d'aucun écrit vous confirmant cette dispense d'activité ou cette mise à pied conservatoire, je vous recommande de retourner prendre votre poste et, si l'on vous indique que vous êtes dispensé d'activité ou mis à pied à titre conservatoire, de demander un écrit signé le confirmant. Je me tiens à votre disposition pour toute précision et pour analyser plus en détails votre situation si vous le souhaitez. Vous pouvez me joindre au 06 51 37 76 37 ou par mail : contact@cardineaud-avocat.com. Cordialement, Boris Cardineaud
Maître Boris CARDINEAUD
Me Cardineaud
Bonjour, un courrier d'avocat peut débloquer certaines situations telles que la vôtre. Si cela ne fonctionne pas, il faudra envisager de saisir le Conseil de Prud'hommes pour formuler des demandes au titre du paiement de vos heures et du travail dissimulé. Je me tiens à votre disposition pour toute précision et pour analyser plus en détails votre situation si vous le souhaitez. Vous pouvez me joindre au 06 51 37 76 37 ou par mail : contact@cardineaud-avocat.com. Cordialement, Boris Cardineaud
Maître Boris CARDINEAUD
Me Cardineaud
Bonjour, en ce qui concerne l'indemnité pour licenciement abusif, l'enjeu financier pour un salarié ayant votre ancienneté est en effet relativement faible : l'indemnité est en principe plafonnée à 2 mois de salaire. Il y a toutefois peut-être d'autres chefs de demande à formuler devant le Conseil de Prud'hommes (heures supplémentaires, absence de formations, etc.). Je me tiens à votre disposition pour toute précision et pour analyser plus en détails votre situation si vous le souhaitez. Vous pouvez me joindre au 06 51 37 76 37 ou par mail : contact@cardineaud-avocat.com. Cordialement, Boris Cardineaud
Maître Boris CARDINEAUD
Me Cardineaud
Bonjour, si la circonstance que vous ayez travaillé moins que ce qui était prévu à votre contrat de travail ne vous est pas imputable (c'est-à-dire que votre employeur ne vous fournissait pas de travail), alors ce sont les heures prévues au contrat de travail qui doivent vous être rémunérées. Je me tiens à votre disposition pour toute précision et pour analyser plus en détails votre situation si vous le souhaitez. Vous pouvez me joindre au 06 51 37 76 37 ou par mail : contact@cardineaud-avocat.com. Cordialement, Boris Cardineaud
Maître Boris CARDINEAUD
Me Cardineaud
Bonjour, l'inexécution de la promesse d'embauche peut dans certains cas être considérée comme un licenciement injustifié et ouvrir droit à indemnisation du préjudice subi. Je me tiens à votre disposition pour toute précision et pour analyser plus en détails votre situation si vous le souhaitez. Vous pouvez me joindre au 06 51 37 76 37 ou par mail : contact@cardineaud-avocat.com. Cordialement, Boris Cardineaud
Maître Boris CARDINEAUD
Me Cardineaud
Bonjour, je comprends que vous souhaitez contester votre licenciement. Je me tiens à votre disposition pour analyser votre situation plus en détails. Vous pouvez me joindre au 06 51 37 76 37 ou par mail : contact@cardineaud-avocat.com. Cordialement, Boris Cardineaud
Maître Boris CARDINEAUD
Me Cardineaud

Seules les 30 réponses les plus récentes de Maître Cardineaud sont affichées.

Confrères de Maître Cardineaud

En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus