Carta-Lag

Maître Eïtan CARTA-LAG

ACQUIS DE DROIT
Avocat depuis
Grenoble

Domaines de compétences

  • Protection sociale
  • Prud'homme
  • Relations employeur - salarié

À propos

J'exerce une activité dédiée au droit du travail et droit de la sécurité sociale, au service des salariés (ouvriers, employés, cadres) et des sociétés à taille humaine (MIC, TPE, PME), que ce soit en conseil ou contentieux. Le Cabinet Acquis de Droit pro

Paiement
Honoraires indicatifs 180€ / heure
  • Aide juridictionnelle
  • Paiement en plusieurs fois
  • Première consultation gratuite
Contact
Acquis de Droit

112 cours berriat
38000 Grenoble

http://add-avocat.fr
Ayant été licenciée il y a un an puis a retrouvé cdi avec un employeur, mais les conditions de travail ne sont pas respectées, envie de demissionner, si je retourne au chomage aurais je les mêmes droits au chômage que lorsque je suis partie. MERCI!
Eïtan CARTA-LAG
Eïtan CARTA-LAG
Madame, Monsieur, En principe, la démission n\'ouvre pas droits au chômage. Toutefois, il existe des cas de démissions légitimes qui vous permettent d\'avoir accès aux allocations chômage. Je me permets de vous indiquer un article dans lequel j\'évoque cette question : https://add-avocat.fr/demission-travail-allocations-chomage/. Je reste à votre disposition si vous souhaitez une consultation orale ou écrite qui réponde à votre cas. Bien à vous, Eïtan CARTA-LAG Avocat en droit du travail et de la sécurité sociale Barreau de Grenoble
bonjour quel est le delai pour saissir les prudhomme pour une rupture conventionnelle refuser par le salarie le 10 avril 2017 merci
Eïtan CARTA-LAG
Eïtan CARTA-LAG
Madame, Monsieur, Je n\'ai pas bien compris votre situation, je vous propose donc plusieurs réponses : Si vous avez refusé une rupture conventionnelle, vous êtes toujours salarié au sein de votre entreprise, votre contrat de travail continue à s\'exécuter. Dans un tel cas, si vous souhaitez quitter votre entreprise, sans accepter une rupture conventionnelle, vous pouvez démissionner ou saisir le Conseil de prud\'hommes d\'une demande de résiliation judiciaire du contrat de travail (ou suite à une prise d\'acte). Si vous avez signé une rupture conventionnelle, vous pouvez soit vous rétracter dans les 15 jours de la signature, soit saisir le Conseil de prud\'hommes afin d\'en contester la validité lorsque la rupture est déjà consommée (en raison d\'une fraude ou d\'un vice du consentement par exemple) dans un délai de 12 mois. Je reste à votre disposition si vous souhaitez une consultation orale, écrite, ou engager une procédure prud\'homale. Bien à vous, Eïtan CARTA-LAG Avocat en droit du travail et de la sécurité sociale Barreau de Grenoble
Bonjour, J\'ai fait un abandon de poste début janvier. Aujourd\'hui je reçois un 3eme courrier qui me convoque pour le licenciement, suis-je obligé de mit présenter ?
Eïtan CARTA-LAG
Eïtan CARTA-LAG
Madame, Monsieur, En tant que salarié, personne ne peut vous forcer à vous rendre à un entretien préalable si vous ne le souhaitez pas. L\'absence en tant que telle n\'est pas constitutive d\'une faute. Toutefois, l\'abandon de poste est un motif de licenciement pour faute. N\'oubliez pas qu\'un licenciement pour faute, même grave, ne vous empêche pas de solliciter le versement d\'allocations chômage lorsque vous y avez droit. Eïtan CARTA-LAG Avocat en droit du travail et de la sécurité sociale Barreau de Grenoble
Bonjour Je voudrais connaître mes droits suite a un abandon de poste si je toucherais quand même mes indemnités sachant que je suis en cdi depuis 6 ans dans la boite Merci
Eïtan CARTA-LAG
Eïtan CARTA-LAG
Madame, Monsieur, Vous expliquez avoir réalisé un abandon de poste, mais avez vous été licencié par votre employeur ? Je reste à votre disposition si vous souhaitez une consultation juridique pour faire le point sur votre situation. Eïtan CARTA-LAG Avocat en droit du travail et de la sécurité sociale Barreau de Grenoble add-avocat.fr
Je voulais savoir combien coûterait réellement (hors frais d’indemnisations etc) un licenciement pour faute grave à un patron ? Il y a-t-il des frais de dossier comme pour une rupture conventionnelle (500€ pour le mien !)
Eïtan CARTA-LAG
Eïtan CARTA-LAG
Madame, Monsieur, En cas de licenciement pour faute grave, l\'employeur ne doit verser aucune indemnité de licenciement ou d\'indemnité compensatrice de préavis. Toutefois, il paye au salarié une indemnité compensatrice de congés payés. Au regard de la complexité de la procédure et du risque de requalification du licenciement pour faute grave en licenciement sans cause réelle et sérieuse devant le Conseil de prud\'hommes, il est bien souvent recommandé de solliciter les services d\'un avocat, dont le coût est à prévoir également (une fourchette moyenne peut être donnée aux alentours de 500 et 2.000 euros selon l\'avocat et la complexité du dossier). En conclusion, le coût d\'un avocat peut s\'ajouter au coût d\'une indemnité compensatrice de congés payés. Je reste à votre disposition si vous souhaitez prendre attache auprès d\'un avocat en droit du travail. Eïtan CARTA-LAG Avocat en droit du travail et de la sécurité sociale Barreau de Grenoble
je voulais savoir dans quels cas la démission donne droit à des allocations chomage et quels sont les types de licenciement qui permettent de beneficier aussi des allocations chomage?merci
Eïtan CARTA-LAG
Eïtan CARTA-LAG
Madame, Monsieur, Du moment qu\'un salarié est licencié, peu importe la nature du licenciement, celui-ci peut percevoir en principe des allocations chômage dès lors qu\'il remplit les conditions classiques. Concernant les cas de démissions qui ouvre doit aux allocations chômage, je vous invite à consulter l\'article que j\'ai écrit sur le sujet : https://add-avocat.fr/demission-travail-allocations-chomage/ Je reste à votre disposition dans le cas où vous chercherez un avocat en droit du travail. Eïtan CARTA-LAG Avocat en droit du travail et de la sécurité sociale Barreau de Grenoble
depuis six mois,mon contrat de travail est de 43h par semaine. je fais plus de 60h par semaine et on ne me paie pas les heures suplementaires.
Eïtan CARTA-LAG
Eïtan CARTA-LAG
Madame, Monsieur, Vous pouvez légitimement solliciter le paiement de ces heures supplémentaires à votre employeur. De plus, si vous travailliez 60 heures par semaine, vous dépassez les durées maximales de travail autorisé par le code du travail. Sachez que devant le Conseil de prud\'hommes, il est possible, en principe, de solliciter un rappel de salaire jusqu\'à trois ans en arrière. Dans le cas où vous n\'auriez aucune trace de vos horaires de travail, pensez bien à noter à la main sur un agenda, par exemple, les heures exactes que vous réalisez quotidiennement. Par exemple : lundi 26 mars : 8h à 12h10 et 13h à 20h (11h10 de travail). Je reste à votre disposition dans le cas où vous auriez besoin d\'un avocat en droit du travail. Eïtan CARTA-LAG Avocat en droit du travail et de la sécurité sociale Barreau de Greoble
licenciement pour faute grave (comportement inadapte et menacant) vrai ou faux. merci
Eïtan CARTA-LAG
Eïtan CARTA-LAG
Madame, Monsieur, Vous semblez vous interroger sur un licenciement pour faute grave, et la validité d\'un motif tel qu\'un "comportement inadapté et menaçant". Si vous avez été licencié pour un tel motif, sans plus d\'explication, il vous appartient de solliciter des précisions quant à ce motif de licenciement à votre employeur dans les formes prescrites par l\'article R. 1232-13 du code du travail. En effet, un "comportement inadapté et menaçant" sans plus de précisions n’apparaît pas pouvoir justifier un licenciement pour faute grave, dès lors qu\'il ne repose sur aucun fait précis, objectif et vérifiable. Je reste à votre disposition dans le cas où vous souhaiteriez prendre attache auprès d\'un avocat en droit du travail, pour contester ce licenciement. Eïtan CARTA-LAG Avocat en droit du travail et de la sécurité sociale Barreau de Grenoble
bonjour on ma proposer le job que j\'attend depuis des anéées je suis en cdi comment quitter sans préavis mon travail actuelle
Eïtan CARTA-LAG
Eïtan CARTA-LAG
Madame, Monsieur, Il existe plusieurs façons de rompre un contrat de travail, mais bien peu permettent un départ sans préavis. Dans votre situation, je vous conseille donc de négocier une dispense de préavis suite à votre démission, ce qui est le plus simple et le moins risqué pour vous, mais aussi pour votre employeur, qui n\'aura pas à faire face éventuellement à un abandon de poste ou à un arrêt maladie. Bien cordialement, Eïtan CARTA-LAG, Avocat en droit du travail et de la sécurité sociale, Barreau de Grenoble

En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus