Un jeune homme roulant en trottinette électrique a été mortellement percuté lundi soir après avoir refusé la priorité à une camionnette à un carrefour dans le XVIIIème arrondissement.

 Premier accident d'un utilisateur de trottinette électrique

Une enquête est en cours

 

Un accident dramatique s’est produit ce lundi 10 juin aux alentours de 22h30 dans le quartier de la Goutte d'Or, dans le XVIIIe arrondissement de Paris. Un jeune homme de 25 ans s’est fait violemment percuter alors qu'il roulait sur une trottinette électrique. Ce dernier aurait refusé la priorité à une camionnette qui arrivait sur sa droite à un carrefour.

En arrêt cardiaque à l’arrivée des secours, la victime a succombé à ses blessures quelques heures plus tard, à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

Une enquête a été ouverte pour homicide involontaire comme l'a indiqué le parquet de Paris. Le chauffeur de la camionnette a été placé en garde à vue à la demande du Service de traitement judiciaire des accidents de la Préfecture (STJA), afin d’être entendu précisément sur les circonstances de l’accident mortel.

Le chauffeur de la camionnette a été soumis à des analyses toxicologiques qui se sont révélées négatives : il n'était ni sous l'emprise d'alcool ni de drogues. Les enregistrements des caméras de vidéosurveillance de la ville de Paris vont être analysés par la police. La trottinette a toutefois disparu.

Des accidents de trottinettes qui se multiplient

 

Si c’est la première fois qu’un utilisateur de trottinette électrique trouve la mort, ce n’est pas le premier accident qui se produit.

Un accident mortel avait déjà eu lieu il y a deux mois. Un octogénaire avait succombé à ses blessures le 15 avril dernier, après avoir été percuté par une trottinette électrique qui roulait à vive allure sur un passage piéton à Levallois-Perret.

La question de l’encadrement de l’utilisation des trottinettes électriques se pose avec vigueur.

“En finir avec l’anarchie”

 

Trottinettes à Paris : en finir avec l'anarchie” étaient les mots inscrits sur le pupitre d’Anne Hidalgo qui présentait, jeudi dernier lors d’une conférence de presse, les mesures à prendre “sans attendre” pour encadrer l’utilisation des trottinettes électriques.

“Chaque semaine est marquée par un fait divers ; une femme percutée dans un jardin, une personne âgée renversée sur passage piéton et décédée. Mon rôle de maire est de défendre ces victimes et d'en éviter d'autres” s’est exclamée la maire de Paris.

Le projet de loi d'orientation sur les mobilités, actuellement en discussion à l'Assemblée nationale, pose une réglementation pour les trottinette électriques et plus largement pour l’ensemble des nouveaux moyens de transport en libre service. Il permettra aux villes de réguler l’utilisation de ces nouveaux engins. Les villes de Bordeaux, Lyon, Strasbourg ou Paris attendent avec impatience son adoption. Anne Hidalgo souhaiterait que ces dispositions entrent en vigueur dès début juillet.

En attendant l’adoption d’une réglementation générale, Anne Hidalgo est toutefois déjà passée à l’action pour la ville de Paris et a commencé à prendre des mesures ponctuelles. Depuis fin mars, circuler en trottinette sur les trottoirs de la capitale est interdit et constitue une infraction : les utilsiateurs s'exposent à une amende de 135 euros.

La maire de Paris a annoncé que la nouvelle réglementation interdira le stationnement des trottinettes sur les trottoirs et que 2500 places réservées seront créées d’ici la fin de l’année.

La maire dénonce une “multiplication anarchique des services de trottinettes dans les rues de la capitale”. Plus de 20 000 trottinettes, gérées par douze opérateurs, seraient en circulation dans les rues de Paris, chiffre qui devrait doubler d’ici 2020. “C’est beaucoup trop” selon Anne Hidalgo. Elle estime qu’il est indispensable de réduire le nombre de trottinettes électriques mises en circulation : “nous lancerons un appel d'offres pour limiter à deux ou trois le nombre d'opérateurs et déterminer le nombre maximum de trottinettes électriques en circulation à Paris”.

À Bordeaux, chaque opérateur va être limité à 100 engins, tandis qu’à Nantes les trottinettes sont désormais interdites si l'opérateur ne bénéficie pas d’un accord préalable.

Les trottinettes électriques n’en ont pas fini de faire parler d’elles...

 

Avostart a été créée pour permettre à tous d’avoir accès au droit via une information juridique sérieuse et de qualité. C’est pourquoi notre contenu est rédigé par des experts dotés d’une formation juridique.

Fiche pratique rédigée par Marie Serre | Marie est diplômée d'un Master 2 en Droit privé général à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.